STADE DE REIMS - GRENOBLE : 1-1

Ligue 2 - 6ème journée Vendredi 3 septembre 2004 - Arbitre : Jean-Marc Bonnin

Classement : 3

Malm, 46e pour GRENOBLE

Dossevi, 48e pour REIMS

Bonnin dans son jardin

 

Jean-Marc Bonnin : six cartons dont deux rouges dans un match plutôt correct.

 

Le titre auquel vous n'avez pas échappé : "Isère, petites misères" l'union

 

80e minute - Coup-franc grenoblois. Le ballon s'écrase sur la barre et revient en jeu. Frappe à bout portant que Balijon détourne, avant de sortir un arrêt de grande classe sur un coup de tête de Dalmat. Le portier rémois signe son retour en grâce de la plus probante des manières. En préservant le point du match nul, tout simplement.
Deux minutes plus tôt, "Greg" Legrand, sa doublure, avait été injustement renvoyé aux vestiaires par Jean-Marc Bonnin, un arbitre parisien dont il faut savoir qu'il a été rétrogradé au niveau fédéral 2 en juin dernier, à l'issue d'une calamiteuse saison 2003-2004. L'épisode rémois ne devrait pas contribuer à son avancement. "Greg" Legrand a en effet reçu un carton rouge pour avoir touché le ballon de la main hors de sa surface, alors qu'il l'avait frappé… de la tête.
Comme un an plus tôt à Dijon, voilà notre "Greg le Millionnaire" lauréat d'un nouveau concours de circonstances, le jour même où Ladislas Lozano avait choisi de lui faire confiance.

Il y a des destins comme ça. Victime d'une gastro radicale la saison dernière ( Lire), il a cette fois été la cible d'un arbitre aux vertus laxatives, d'ailleurs expressement invité par le public à se rendre aux sanisettes.
Mais, comme le Bonnin de jardin frappe toujours deux fois lorsqu'il est en proie au doute sur sa pelouse, avant de s'exécuter il aura encore eu le temps de glisser un rouge à un Grenoblois (Jay), histoire de rééquilibrer les débats. Et d'ailleurs, vous lui ajouterez quatre petits jaunes pour la route. Deux dans chaque camp, c'est " sa " règle. Bref ! Vous aurez compris que le Bonnin, ça taille bas.

 

clic pour agrandir

Faute de grand arbitrage, on a cependant assisté à un excellent match entre des Rémois qui avaient retrouvé Boutal et, du même coup, leur circulation de balle et Grenoble, une équipe très tactique, dotée d'individualités très fortes en attaque : Malm, Rojas et Danic, un sorte de Liabeuf alpin qui n'a laissé aucun instant de répit à Comminges, auteur heureusement d'un superbe match.
Comme prévu, la rencontre a failli tourner au psychodrame en tout début de seconde mi-temps à la suite d'une approximation rémoise immédiatement mise à profit par Robert Malm. Mais, l'égalisation de Dossevi dans la foulée a évité aux Rouge & Blanc d'être en proie au doute. Et c'est tant mieux, car l'arrière-garde - un Barbier fébrile mal épaulé par un Denis Arnaud à la relance indigente - ne donnait pas toutes les garanties de sécurité.
En final le score de parité est, somme toute, équitable mais les Rémois pouvaient cependant espérer un tout petit peu mieux. Certaines frappes de Diané et, surtout, de Dossevi - auteur d'une prestation de très haute tenue -, auraient mérité un meilleur sort.
Mais le Stade souffre à nouveau de son mal chronique : l'absence d'un véritable finisseur, d'un renard des surfaces capable de profiter de la moindre hésitation d'une défense pour transformer une balle anodine en but.
Peut-être faudra-t-il aller chercher le salut à l'étranger, comme le suggèrent maintenant certains, quitte à réactiver quelques vieilles filières (sud-américaines ou non) pour trouver l'introuvable. Le retour au sérail d'anciens, tels que les frères Lech ou Jean-Luc Arribart, contribuera peut-être à favoriser cette solution. Qui sait ? En tout état de cause, il faudra apporter du " neuf " devant, car ce championnat de Ligue 2 s'annonce particulièrement ouvert… et qualitativement plus relevé que prévu. Il ne faudra donc négliger aucun atout.

 

 

Ladislas Lozano : "Vainqueur aux points" - "Nous n'avons pas été volés. Nous l'aurions été si après l'expulsion de Legrand, Grenoble avait marqué au lieu de tirer sur la barre. J'ai dit à l'arbitre que je n'ai pas apprécié sa prestation. Nous avons bien réagi notamment au niveau de l'esprit de conquête. Nous avons gagné aux points, mais sur le plan comptable nous en avons concédé deux à une très bonne équipe. Mais d'une manière générale, nous sommes en progrès. Dommage que quelques joueurs soient en ce moment en retrait sur le plan physique."
Thierry Goudet : "Equitable" - "Je ne peux être que satisfait car nous avons réussi à faire reculer une bonne équipe rémoise. Ce soir, nous avons retrouvé nos valeurs en ne refusant pas la bagarre, notamment dans le domaine aérien. Sur la physionomie du match, le nul est équitable". (extrait de L'Union du 04-09-2004)



clic pour agrandir

 

 

 

AVANT-MATCH

 

Attention à ne pas se faire Malmener

.

"Greg" enfile les gants l'u

 

Balijon ou Legrand ? Legrand ou Balijon ? Ladislas Lozano entend faire jouer la règle de l'alternance entre ses gardiens. Au moins fait-il semblant, car il serait bien imprudent d'entamer la confiance de "Bali" au simple prétexte qu'il a raté son match au Havre, vendredi dernier... comme tous ses coéquipiers ce soir là.

Dans ce cas, pourquoi ne pas se priver de Barbier au même motif, circonstances aggravantes en sus. La réponse réside évidemment dans l'absence de banc : Ongoly et Didot suspendus, Stéphanopoli encore peu compétitif, Ladislas Lozano n'a guère de solutions miracles. Sauf invraisemblable coup de coaching, il devrait en principe reconduire (bon gré, mal gré) la doublette Arnaud-Barbier (peu en confiance) en défense centrale. Risqué face à un attaquant du calibre de Robert Malm.

La prudence sera donc de mise ce soir à Delaune. Il y a trois semaines, les Niortais qui s'étaient risqué à attaquer à tout-va sur leur pelouse avaient appris à leurs dépens (1-3) que la moindre erreur se payait cash. La correction (5-0) donnée par Clermont une semaine plus tard aux Grenoblois est, elle aussi, trompeuse car les Auvergnats avaient dû batailler plus d'une heure avant de faire pencher clairement la balance.

Décidément, il était grand temps que les Rémois descendent de leur piédestal... car Grenoble ne nous a jamais beaucoup réussi ces dernières années.

 

Une rencontre à suivre en direct intégral sur France Bleu Isère ou News FM

 

 

09-11-2002Reims-Grenoble : 0-1 Lire
12-04-2003Grenoble-Reims : 4-1 Lire

 

Vu des Tribunes : l'actualité du Stade de Reims - Rédaction-conception : Michel HAMEL

www.reimsvdt.com