REIMS - AMIENS : 1-0

N'Zigou 17e


REIMS QUATRIEME AU BOUT DE LA SOUFFRANCE

De vraies bêtes de Somme


Plié en quatre  l'union


Reims l'a emporté au terme d'un véritable combat contre des Amiénois qui ont chèrement vendu leur peau. Au final, les Stadistes restent intraitables à domicile, ce qui leur permet d'accrocher la quatrième place avant de se déplacer à Ajaccio.

 



Reims est invaincu à domicile. Amiens n'a pas gagné depuis le 4 août et reste sur deux défaites. Voilà qui situe la différence de mental entre les deux équipes. Côté rémois, Fontenette et Bonnal, suspendus, seront absents. Côté amiénois, Heitzmann, jugé un peu juste physiquement, débutera la rencontre sur le banc. Buengo et Reynier animeront donc l'attaque picarde. Il y a 7.400 spectateurs ce soir.

Le ton a été donné rapidement dans cette rencontre. Au bout de 25 secondes exactement, sous la forme d'un tir détourné de Didot, seul face à Merville, suivi d'une frappe de Fauré au-dessus de la transversale. L'attaquant rémois, qui avait vu le ballon lui revenir dans les pieds, s'est un peu enflammé. Dommage !
Pour autant, les Amiénois ont bien l'intention de jouer crânement leur chance. Une frappe puissante de Thibault Giresse qui a frôlé le cadre de Liébus l'a sèchement rappelé à la 7ème minute.


17e - 1-0 N'Zigou -
Ce soir, le buteur Cédric Fauré s'est transformé en passeur. Superbe ouverture dans la course de N'Zigou, et "Shiva Superstar" trompe Merville d'une petite balle piquée. Le Stade est sur de bons rails. Il fallait être réaliste pour transpercer la défense d'une équipe picarde particulièrement difficile à manier. C'est fait.


Mais attention ! A la 25e, une faute de Liébus hors de sa surface aurait pu coûter cher. Le gardien rémois s'en est tiré avec un carton jaune et un coup-franc particulièrement chaud.
Rien n'est joué dans cette rencontre. A l'entame du dernier quart d'heure, les Picards semblaient même avoir repris du poil de la bête... de Somme. D'autant que, petit coup dur pour les Stadistes, Julien Feret ne pourra plus briller ce soir. A 9 minutes de la pause, il doit céder sa place à Tagro Baléguhé. En tout début de rencontre, le même problème est arrivé au défenseur amiénois Lahaye, remplacé par Levrat.
Victime d'un choc avec le solide Bakaye Traoré, Julien Féret boitait bas. Le stratège stadiste souffrait visiblement d'un coup reçu sur la cuisse droite. Après avoir quelque peu insisté, il s'est résolu à abandonner la partie. (l'union)


Même si les Rémois ont fait preuve d'une certaine maîtrise pour calmer les vélléités picardes, la mi-temps est la bienvenue.


L'essentiel
1re :
belle ouverture de Féret à destination de Didot dont le tir du gauche est repoussé par Merville. dans les pieds de Fauré. Mais la reprise du centre-avant local est trop enlevée.
18e : Tourenne, dans son camp, trouve facilement Fauré dans le rond central. Ce dernier démarque astucieusement Nzigou d'un lumineux extérieur du droit. Shiva s'engage alors et devance la sortie de Merville d'une pichenette du droit (1-0).
19e : de 20 m, sur coup franc, Fauré oblige Merville à se détendre pour dévier la balle en corner.
26e : après une faute de Liébus hors de sa surface sur Buron, le coup franc vicieux de Giresse manque de surprendre Liébus.
42e : Buron décale Traoré dont le tir de 25 m se perd au-dessus de la transversale.
54e : débordement et centre de Tourenne sur la tête de Fauré, mais Merville veille au grain.
86e : centre de Buron, reprise en pivot de Heitzmann sur Liébus.
91e : corner de Buron, cafouillage dans la surface, tentative avortée de ciseau retourné de Heitzmann.
l'union

 

55e - Début de seconde période plutôt brouillon entre les deux équipes. Beaucoup de déchet, beaucoup de ballons perdus, beaucoup d'accrochages... On avait vécu de plus belles séquences à Delaune depuis le début de saison, mais les Amiénois, on le sait, sont réputés pour leur rugosité. Dans ce qui ne ressemble tout de même pas à un combat de rue, Reims a failli tirer son épingle du jeu à la suite d'un bon centre de Burle pour Fauré, mais Merville était sur la trajectoire.

60e - L'engagement qui prévaut depuis 15 minutes a fait une première victime, Julien Ielsch. Victime d'un claquage, le latéral rémois doit être remplacé par Baldé.

Parallèlement, Delaune est le cadre d'un petit événement : l'entrée en jeu de Sébastien "Mercator" Heitzmann, de retour au pays et accueilli avec la "ferveur" que l'on imagine par les supporters. Ca siffle dans les travées de Delaune.... ce qui a d'ailleurs le don de surmotiver le nouvel attaquant amiénois, véritable peste pour la défense.
70e - Les Amiénois ont passé la surmultipliée. Le ballon roule sur la ligne de Liébus... Les Rémois font le dos rond.

75e - Delaune se réveille pour soutenir son équipe. Le spectacle est au rendez-vous ce soir pour ce qui ressemble davantage à un match de coupe qu'à une rencontre de championnat.
85e - Les Rémois se battent bec et ongles mais ne parviennent pas à plier le match en inscrivant ce deuxième but qui offrirait une bouffée d'oxygène pour le moins bienvenue. La rencontre restera-t-elle indécise jusqu'à l'ultime seconde ?

89e - Les Rémois plient sous les coups de boutoir des Picards, mais ne cèdent pas. N'Zigou, le buteur, sort. Il est remplacé par Maspimby.


C'est terminé. Reims continue à enfiler les points à domicile, mais que cette fin de rencontre fut difficile. Ces trois points ont vraiment été gagnés de haute lutte. Dans les arrêts de jeu, Heitzmann a même été sur le point d'égaliser mais, alors qu'il était posté devant Liébus, il a manqué son geste technique qu'il voulait de toute beauté, sous la forme d'une.. bicyclette. Il s'est heureusement pris les pieds dans les rayons.

Merci à l'ASC

Reims - Liébus ; Ielsch (Baldé, 61e), Jeannel, Barbier, Giraudon ; Tourenne, Burle ; Nzigou (Maspimby, 90e), Féret (Baleguhé, 35e), Didot (cap) ; Fauré.
Amiens - Merville ; Lahaye (Levrat, 14e), Hernandez, Sami, Boche ; Buron, De Freitas (cap), Traoré (Heitzmann, 62e), Giresse (Nicaise, 84e) ; Buengo, Raynier

Avertissements : aux Rémois Liébus (24e), Giraudon (55e) ; aux Amiénois Levrat (38e), Buron (55e), Buengo (79e).





R é a c t i o n s   
d e   s u p p o r t e r s

 

"On a touché le fond"

"Honnêtement, je n'ai rien vu. Aucune phase offensive posée. En résumé, c'était des longs ballons devant avec des Buron et Giresse qui ne servaient à rien ! Traoré qui rate pratqiuement tout ce qu'il fait et De Freitas vraiment pas inspiré ! Sur le but, je crois que c'est Bakaye qui pert un ballon et la défense se fait bouffer de vitesse! C'est la première fois de la saison que je vois la défe centrale se faire autant bouger, à cause de Fauré.
En deuxième mi-temps, Reims n'a rien montré et s'est fait bousculer sans être franchement inquiété. Nous, en première on n'a pas vu le jour, sauf sur une reprise de Giresse... C'est un match à oublier car là, au niveau du jeu, je pense qu'on a touché le fond. On est bien loin du jeu proposé face à Caen.
Les forts pour moi à Reims c'est N'zigou, Fauré et Didot, mais je pense que de leur côté ils doivent être déçus du niveau de jeu proposé. Je pense qu'ils ont été habitués à mieux depuis le début de la saison!
Enfin, le stade de Reims rénové est vraiment beau." Super_Damery

 

"Cette équipe a une âme "

"J'ai adoré l'incroyable abnégation de nos rouge et blanc qui ont tout donné ce soir et ont fini exténué physiquement ! Ils n'ont certes pas maîtrisé la rencontre, et d'ailleurs je n'aurais jamais pensé qu'Amiens ne marquerait pas, mais quelle énergie déployée et quel courage. Mais, sans vouloir être caricatural, je crois que le SDR est en état de Feret-dépendance." Historique
"Cette équipe a une âme ! Même privés de leur maître à jouer au bout de 30 minutes, les gars ont mis le bleu de chauffe et ont fermé la boutique. Un match à oublier techniquement mais l'abnégation à défendre les 3 points fait plaisir à voir, et c'est cela qu'il faut garder ce soir. Bravo les Rouges et Blancs." Wallygator
"L'essentiel est là: les trois points grâce à un Shiva qui va finir par devenir l'un des chouchous de Delaune s'il continue comme ça. En tout cas, ce match démontre que sans Feret ce n'est plus du tout la même musique." Speedy
"C'est sûrement dans ce genre de match qu'une équipe se forge une âme. On n'a peut être pas un super banc, mais les entrants se sont battus et, dans ce genre de rencontre, c'est primordial." Pac51
"La satisfaction principale pour moi, c'est le milieu de terrain. Privé de Bonnal pourtant, nos Rémois étaient omniprésents à la récupération, avec un gros Tourenne et un Burle au niveau. Sur le côté, Didot a été pareil à lui-même, courant de tous côtés avec un peu de déchet. Et N'zigou, ben N'zigou, il m'épate.. Troisième but d'affilée sous les couleurs du stade, plus deux avec le Gabon, il est en forme et tant mieux." mad-du-51
"J'ai trouvé l'accueil réservé à Heitzmann très rude. Le mérite-t-il vraiment ? Je ne garde que des bons souvenirs de ce joueur et je ne suis pas près de le siffler." Reimsforever

 




Le Stade
a bonne mine

Lire


Chronique de Paolo 92



Les dernières confrontations

2 novembre 2002 - La seule victoire rémoise en Picardie

D
17 mars 2006
E
14 octobre 2005
E
13 mai 2005
D
3 décembre 2004
D
14 juillet 2004
D
5 avril 2003
E
2 novembre 2002
E
31 mars 2001

 

 
 


Vu des Tribunes : l'actualité du Stade de Reims - Rédaction-conception : Michel HAMEL

www.reimsvdt.com