FINIES LES COUPES !
ON SE CONCENTRE SUR LE CHAMPIONNAT

 
NATIONAL - L'AN 01



National (J 17) - Reims-Beauvais : 3-0 (5e - 33 pts)

27-11-09

"Beauvais brutalement stoppé" - Si le 3-0 concédé vendredi soir à Reims rappelle les scores du début de saison face aux équipes de tête, l'AS Beauvais a pourtant failli cueillir en début de match les Champenois sur leur terrain.
Véritable passeport pour l'ambition, ce match dans l'auguste stade Delaune aux lignes de Ligue 1, a mis fin hier soir à la belle série beauvaisienne de neuf matches consécutifs sans défaite en championnat.
Reims a certes mis un peu de temps à trouver le bon tempo. Mais visiblement il reste un écart -moins important qu'en début de saison- entre les "gros bras" du championnat et cette équipe beauvaisienne qui avait entamé la partie avec beaucoup d'allant.


G-R-Z-E-G-O-R-Z
K-R-Y-C-H-O-W-I-A-K



Krychowiak : première
réussie
Lire


On va pouvoir jouer au scrabble dans
le vestiaire rémois
...

Lire

 

Ainsi, Brice Jovial inquiétait le gardien champenois, Ferrand, qui dégageait sa reprise après un bon centre de Barralon (7e).
A la suite d'un centre de Cuffaut repoussé par la défense, Jovial remettait cela un peu plus tard et cette fois Ferrand dégageait du pied (20e). Deux grosses occasions de but que l'ASBO regrettera amèrement après coup.
En attendant, si dans l'intervalle un centre de Truchet, que ne purent exploiter ni Touré ni Regnier (11e), avait donné le change, Reims ne trouvait alors guère d'espaces dans le camp beauvaisien.
Bref, le début de partie était de bon augure... Jusqu'à ce que Diallo concède un penalty pour une faute sur Fauré, trouvé dans la surface de réparation par Touré. Le buteur rémois en profitait pour ouvrir le score (25e) et libérer son équipe. Car dès lors, Reims allait faire valoir son statut de prétendant à la Ligue 2 en produisant de plus en plus de jeu. Plusieurs ballons inquiétaient Rascle, et Fauré marquait même un second but... refusé pour un hors-jeu qui ne sautait pas aux yeux (33e) ! Et à l'image d'un ballon perdu par Sané (40e), les dernières minutes avant le repos devenaient difficiles pour Beauvais.

CLEMENT CHANGE SON SYSTEME

L'entame de la seconde période était du même tonneau. Fauré en profitait pour exploiter les hésitations de Diallo et de l'axe central beauvaisien pour tromper un Rascle pétrifié (52e) après un centre de Guegan.
La belle mécanique picarde était en panne et pour la relancer, Alexandre Clément changeait son système de jeu. En sortant Sané au profit de Bertin d'Avesnes, l'entraîneur beauvaisien faisait passer les siens en 4-4-2.
Pas vraiment de quoi changer le cours d'un vrai bon match de National, où les Rémois maîtrisaient leur sujet. Rascle sauvait ainsi sa cage devant Touré (77e), mais le Sénégalais du Stade de Reims finissait par trouver la faille après un bon centre de Tainmont (84e, 3-0).
Cette fois, Beauvais ne pouvait plus caresser le moindre espoir de retour dans les dernières minutes d'une partie qui marque un vrai coup d'arrêt, sans engendrer d'inquiétudes notoires. Car sans les deux parades initiales de l'excellent Ferrand face à Jovial, le scénario aurait pu s'écrire bien différemment. .

FEUILLE DE MATCH
Reims bat Beauvais 3-0 (1-0). Temps frais. Pelouse légèrement grasse. Bon éclairage. 7.123 spectateurs. Arbitre : M. Lavis. Buts : Fauré (26e sur penalty, 50e), Touré (85e). Avertissements : au Rémois Ielsch (47e) ; aux Beauvaisiens Sané (52e), Canales (73e).
Reims : Ferrand ; Truchet, Barbier (cap), Fontaine, Ielsch ; Krychowiak ; Régnier (Tainmont, 83e), Guégan, Fortes (Nguyen, 74e) ; Touré, Fauré (Kodjia, 91e).
Beauvais : Rascle ; Cuffaut, Sané, (Bertin d'Avesnes, 57e), Diallo, Makuma (cap), Rollet ; (Graton, 62e), Canalès, Ponge (Priet, 82e), Barralon ; Jovial, Valero.






Le résumé vidéo de Paolo 92

National (J 16) - Moulins-Reims : 1-1 (5e - 30 pts)

13-11-09

2e - 1-0 Le Pivert - Il ne fallait pas à être en retard à Hector Rolland. Si les Rémois ont plié sur la première attaque des joueurs de l'Allier, ils ont cédé sur la deuxième... et Le Pivert a contrétisé la domination au tableau d'affichage.


7
e - 1-1 Fauré (sp) -
Moulins a de l'envie, mais Reims a des joueurs d'expérience. Cédric Fauré est non seulement un renard des surfaces, mais il est également malin comme un singe... et aussi talentueux qu'un comédien professionnel. Résultat, un petit penalty - pas totalement injustifié - qui permet à Reims de sortir la tête de l'eau au grand dam des Auvergnats.

Créteil s'étant imposé 1-0 contre Cannes, et Fréjus l'ayant emporté 1-2 à Troyes, Reims glisse à la 5ème place avant d'accueillir Beauvais, actuel 6ème.

 

 

 








National (J 15) - Plabennec-Reims : 0-4 (3e - 29 pts)

"On est en L2... ! On est en L2... !" (1)
>>> Le Tial y était - Son CR

07-11-09 - En allant s'imposer sur la pelouse champêtre des amateurs de Plabennec, les Rémois ont capitalisé sur le faux-pas cristollien à Rouen (égalisation normande à la 95e minute) et s'emparent de la troisième place, synonyme d'accession.


Des bulles amères - Jamais Plabennec n'a pu mettre en danger une solide formation rémoise qui a fait montre d'un froid réalisme. Quatre buts, l'addition est lourde pour des Plabennecois qui ont manqué d'un peu de tout pour prendre à défaut des Rémois qui intègrent le trio de tête.
La douche froide, c'est ce qu'ont connu, au propre, comme au figuré, les Plabennecois dès l'entame de la rencontre. Sous une violente averse, Mottier peine à dégager un centre de N'Guyen, que Gragnic récupère. L'ancien marseillais ne manque pas une telle aubaine et met Reims en orbite (3e). Les Rémois, forcément mis en confiance, se créent ensuite une belle opportunité, mais Fauré, servi par Fortes, est bien surveillé par la défense bretonne (12e).

GRAGNIC SIGNE LE DOUBLE
Plab' connaît une entame difficile. Les centres de David, repris difficilement par JM Abiven (9e) ou renvoyé par Barbier (17e) ne sont que sporadiques. Le milieu de terrain finistérien n'arrive pas non plus à inquiéter Ferrand quelques minutes après (37e). Il faut attendre l'approche de la pause pour voir Plabennec faire vibrer le public sur une belle frappe un rien trop croisée de Créhin (42e).
Cependant, le SDR demeure dangereux. Si Fauré expédie sa tête au-dessus des buts de Mottier, sur un service de Tacalfred (30e), Gragnic, lui, est très précis ce soir. Suite à une belle interception de Guégan, Fortes percute sur le flanc droit et centre pour Gragnic qui devance la sortie de Mottier d'une pichenette (45e). La suite ne change guère, Plabennec manque du petit coup de rein qui peut faire la différence.
Les Rémois, eux, procèdent par contre et ils amènent à chaque fois un vent de panique. Tainmont s'infiltre à gauche et oblige à son tour Mottier à une sortie compliquée (58e).

FAURE ACHEVE PLABENNEC
Alors que les hommes de Franck Kerdilès tentaient une approche des buts, le contre éclair, amorcé par Fortes, permet à Gragnic d'exécuter une frappe qui est renvoyée par le poteau. Fauré, idéalement placé au six mètres, ne laisse aucune chance au portier breton et plie la rencontre (60e).
Les Léonards tentent de se porter vers l'avant mais ça ne prend pas ce soir. David expédie son coup franc dans les nuages (50e), puis le centre de Créhin est intercepté par Ferrand en deux temps (55e). Lorsque les occasions se font plus franches, Plab' manque cruellement de précision comme sur cette opportunité de Créhin qui choisit de piquer son ballon mais manque le cadre (65e).

ET DE QUATRE
Le tableau d'affichage prend même des allures de correction lorsque Demba Touré marque un quatrième but, le premier de sa saison (86e). Difficile à encaisser pour les locaux qui venaient tout juste de toucher du bois sur une belle tête de Steven Abiven sur un corner (83e). Le match s'achève sur ce score très lourd, David, expédiant une dernière tentative dans le ciel de Kervéguen (87e). Plab' a manqué son match mais Reims ne joue pas le même championnat, le score le rappelle.



LES BUTS

3e - 0-1 Gragnic - un ballon perdu côté droit est récupéré par NGuyen qui sert Gragnic, embusqué à l'entrée de la surface. Le gardien breton ne peut que récupérer le cuir au fond de ses filets.
45e - 0-2 Gragnic - Alors que les Rémois ne parvenaient plus à approcher de la surface bretonne depuis de longues minutes, ployant sous les assauts de Plabennec, un contre mené par Fortes et paravaché par Gragnic semble avoir scellé le sort de la rencontre, juste avant la mi-temps.
60e - 0-3 Fauré - Fortes et Gragnic remontent le ballon en une-deux. A la conclusion du contre, Gragnic frappe sur le poteau. Mais, Fauré a bien suivi et expédie le cuir dans les filets de Mottier, désabusé.
87e - 0-4 Touré - Evénement au stade Kervéguen : Demba Touré - lancé par Gragnic - inscrit son premier but sous le maillot rémois. C'est dire si la défense bretonne est performante...

FEUILLE DE MATCH
Arbitre: Johan Hamel. Spectateurs: 1417 spectateurs.
BUTS. Reims: Gragnic (3e et 45e), Fauré (60e) et D.Touré (86e).
AVERTISSEMENTS. Reims: Tainmont (35e), Gragnic (46e) et Tacalfred (77e).
PLABENNEC: Mottier, Mombris, S.Abiven, Fofana, Semmam,Coat, Kerbrat, Boulain (Alazet 75e), Créhin (Amisador 75e), David, JM Abiven (cap).
REIMS: Ferrand, Tacalfred, Deaux, Barbier (cap), Ielsch, Guégan, N'Guyen (N'Diaye 85e), Gragnic, Tainmont (D.Touré 80e), Fortes, Fauré (Regnier 72e).
------
(1) Enfin, presque...


Le grand Stade de Reims... Loin des exploits imprimés en noir et blanc dans la mémoire collective, le nom de ce club évoque dans le Finistère surtout l'affaire rocambolesque entre le Stade Brestois et le "SDR" autour de l'entrée en jeu du joueur brestois Brou Apanga lors d'un Reims - Brest de L2 la saison passée.
Après une année manquée sur tous les points, les Rémois se retrouvent plongés dans l'anonymat du National. Un championnat qui avait très mal débuté avec des revers à Hyères (3-1) puis contre Créteil (1-2), mais Reims s'est rattrapé depuis et pointe à une unité du trio de tête. Cependant, privés de Fontaine (suspendu), Truchet, Liébus, Gamiette et Gamboa, les Champenois se déplacent sur la pointe des pieds avec quand même l'envie de faire le plein.
"Après deux défaites en Coupe et Championnat, il faut retrouver la victoire mais je me méfie de Plabennec, qui, après un temps d'adaptation, s'est acclimaté au National. Ce n'est plus l'équipe que j'ai pu voir à Troyes", indique Marc Collat, l'entraîneur du Stade De Reims.


UNE DEFENSE EXPERIMENTALE A PLAB'
Franck Kerdilès, lui, de son côté, pensait simplement devoir se passer d'Arguilhé (entorse du gros orteil) et Kernevez (entorse de la cheville) mais Jérémy Pinvidic, touché par un virus, doit, lui aussi, déclarer forfait. C'est donc une défense expérimentale qui devrait être alignée avec le recentrage de Steven Abiven et la titularisation d'Amisador à droite voire le déplacement de Mombris qui pourrait ainsi promouvoir Semmam titulaire à gauche. Face à Fauré et Gragnic, la formule devra être solide. Cependant, et, peu importe la défense alignée, Plabennec doit prendre des points pour sortir de la zone rouge.
"C'est une grosse cylindrée qui arrive à Plabennec. Peut-être la plus grosse avec Troyes et Amiens. Techniquement, ils nous sont supérieurs, c'est sûr, mais Plabennec a prouvé par le passé qu'il pouvait faire de belles performances face à des adversaires de valeur. Il faudra être prêt de la première à la dernière minute", prévient l'entraîneur plabennecois.
Les Finistériens devront sortir le grand jeu face à Reims, puisque, les deux autres équipes qui descendent de L2, Troyes (5-0) et Amiens (0-3) ont laissé des souvenirs cuisants au petit poucet léonard.

- Ce soir à 18 h 30 à Kervéguen




Coupe de France (6e tour) - Troyes-Reims : 2-1

01-11-09

 


Le résumé vidéo de Paolo 92 (15 minutes)


Alors qu'ils avaient tenu la dragée haute au Troyens pendant toute la première période, les Rémois se sont totalement désunis après l'ouverture du score par Cédric Fauré sur un geste somptueux (49e), encaissant un but par Lafourcade sur la remise en jeu (50e) puis par Veillot (53e).
En dépit de l'expulsion de Carlier (58e) pour un tacle viril sur Gragnic, les Rémois ne sont ensuite jamais revenus dans la partie. A aucun moment, ils n'ont su exploiter leur supériorité numérique, les entrées en attaque de Fortes (à la place de l'hologramme de Touré) et Tainmont ayant même contribué à brouiller leur jeu. C'est d'ailleurs miracle qu'ils n'aient pas encaissé un troisième but sur une reprise à bout portant de Lafourcade, alors que Thibault Ferrand avait déserté sa cage.


Reims- Troyes à... Troyes - Quand un club a reçu au tour précédent et que son nouvel adversaire s'est déplacé, celui qui s'est déplacé reçoit au tour suivant, même s'il est tiré en second. Or, au 5ème tour, Troyes s'est déplacé à Sézanne tandis que Reims a reçu Rethel. "A la demande des Ardennais" prétend le staff stadiste. La Fédération n'y a pas cru. Le match du 6ème tour se jouera à Troyes.



L'essentiel de ce qu'il fallait voir.

Coupe de France : Troyes - Reims : 2-1

 
 


Vu des Tribunes : l'actualité du Stade de Reims - Rédaction-conception : Michel HAMEL

Le Webzine du Stade de Reims