COURRIER DE SUPPORTER

 

"Proposition À M. Caillot"

M. le président,
L'heure est grave pour le Stade de Reims. Avec 7 points au tiers du championnat, la situation n'est pas loin d'être désespérée. Alors que nos marges de manoeuvre pour recruter sont très faibles d'ici au mercato, seule une décision de très grande envergure peut redonner un soupçon d'espoir au club en provoquant un choc psychologique parmi les joueurs, ou au moins parmi ceux qui sont de vrais professionnels.
On pourrait penser à limoger l'entraîneur. Je vous laisse juge de l'opportunité de cette action, mais je ne suis pas sûr qu'elle suffirait dans l'état actuel des choses, d'autant qu'elle retirerait encore des marges de manoeuvre financières au club.
Je pense plutôt à un geste courageux de votre part, oui, comme je le disais, un geste de très grande envergure. Je vous propose de lancer un appel national, voire international à des repreneurs de haut niveau pour le Stade de Reims. Cela pourrait remotiver les joueurs, qui craindraient de se faire écarter en cas de mercato ambitieux.
C'est le moment, M. le président. Avec un nouveau stade, une ville de Reims désormais à 45 minutes de Paris et un public toujours prêt à s'enflammer, tous les éléments, exceptés les résultats sportifs, sont réunis pour passer à une nouvelle phase du développement du club.
On a vu ces dernières années que de nombreux hommes d'affaires richissimes sont prêts à se lancer dans le football (voir Marseille, Chelsea, Rennes, Hoffenheim même). On voit que cela n'est pas une garantie de succès sportif (contre-exemple de Nantes) mais que cela assure quand même à ces villes de rester dans le football professionnel.
Car c'est cela qui nous menace aujourd'hui : la perte d'un statut pro si difficilement acquis, car il n'est pas sûr que le Stade de Reims puisse remonter sous 2 ans en cas de descente. M. le président, si vous réussissez à transmettre le club à un grand groupe, et que le Stade de Reims se maintient miraculeusement, vous resterez dans l'histoire du club comme un président qui a maintenu 5 années de suite le Stade de Reims en L2. Dans le cas contraire, vous resterez dans l'Histoire du sport comme le président qui a tué une nouvelle fois le football professionnel à Reims. Pensez-y...
Qu'il s'appelle Afflelou, TF1 ou encore Lacoste, un repreneur, c'est la solution pour sauver le Stade de Reims... et pour vous ménager une porte de sortie honorable.

RnB

Dimanche 26 octobre 2008

 

 
 

 
COURRIER DE SUPPORTER

 

"Que Faire Pour Sauver Le Club ?"

Bonjour à tous,
Champenois "exilé" pour le travail dans une autre province française, supporter de coeur de nos deux clubs CHAMPENOIS, je suis consterné et affligé des résultats du stade. Il ne sert à rien de conspuer l'entraîneur comme le Président, mais il serait peut être temps que l'un comme l'autre prennent leurs responsabilités.
Il est évident que Didier Tholot n'est et n'a jamais été l'homme qu'il fallait pour mener le stade vers la première.
J'ignore si Monsieur Caillot est plus l'homme de la situation, mais il serait temps que des mesures très concrètes soient prises par le Président.
Le stade manque peut être d'argent, mais embaucher un vrai entraîneur, "un meneur d'hommes", capable de tirer le meilleur, même de joueurs moyens comme ceux que nous avons, est devenu essentiel et capital pour l'avenir du club. Ils sont peut être plusieurs à avoir ce profil, pour ma part je pense à Alain Perrin.
Que faire pour sauver ce club qui peut enfin être fier d'un beau stade ? !
Des opérations "stade vide", sans supporters, obligeraient t'elles le Président du stade à bouger ?
Le stade de Reims à un passé glorieux, qui remonte à trop loin, actuellement il est en train de mourir, alors pourquoi ne pas manifester passivement avec des opérations stade vide jusqu'à ce que des mesures soient prises et deviennent efficaces ?
Je vieillis et cela fait maintenant trente ans que le stade est au purgatoire, trente ans de plus ... je ne serais plus de ce monde malgrè les progrès de la médecine, je ne suis pas jaloux mais j'envie certains supporters, et cela m'em.... qu'il n'y ait que PSG, Marseille, Lyon, Saint Etienne etc. Il est où le Stade de Reims Monnsieur Caillot ?
Chers amis supporters du stade, merci de m'avoir lu, je pense qu'il y a comme moi des "exilés" meurtris pas les résultats, j'espère que Monsieur Caillot en a conscience.
Allez le Stade

Didier

Samedi 25 octobre 2008

 

 
 

 
COURRIER DE SUPPORTER

 

"Bonjour M. Caillot"


Supporter parisien du Stade de Reims depuis mon plus jeune âge et abonné de la tribune Germain, je me permets de vous faire part de mes sentiments suite au match contre Brest (17 octobre 2008) auquel j'ai assisté.
Cette équipe est la plus triste que j'ai pu voir depuis de nombreuses années. Je venais déjà pour des matchs de CFA 2, du temps de J.C Herault qui était le président de l'époque.
Comment, Mr Caillot avez-vous pu faire un recrutement aussi minable avec cinq joueurs prêtés qui ne se sentent pas du tout concernés par le stade de REIMS et des joueurs blessés avant leur arrivée à Reims qui assistent dans les tribunes au match et qui ne se sentent pas du tout concernés par le devenir sportif du club pour ne pas dire plus.
Tout ce qui nous arrive sportivement était prévisible avant le début de la saison au regard du recrutement effectué , et je ne mets pas en cause la cellule de recrutement , ni M. Tholot, que je considère comme un bon entraîneur et qui fait avec les moyens que vous lui avez donnés , soit le néant.
J'ai pour habitude de soutenir et de ne jamais critiquer, mais là c'est trop. Faire 300 kms allez-retour tous les quinze jours pour voir des joueurs ( tous les nouveaux hors GAMIETTE ) ne pas respecter le mythique maillot des glorieux anciens, c'est dur à accepter.
Et pourtant je serai dans les tribunes à Vannes pour soutenir mon club de toujours comme le 14 /11 contre Clermont où évolue un certain Yatabare qui jouait à Villemonble l'année dernière, comme Mendy qui est à Metz aujourd'hui . Deux joueurs que vous auriez pu prendre et qui vous auraient apporté plus que l'ensemble de vos recrues de cette année.

Je profite de ce courriel pour vous faire part d'un point choquant d'avant saison. Je voulais, avec des camarades, assister à un entrainement d'avant saison lors de votre stage dans la région de La Baule.
J'ai donc téléphoné au siège pour avoir les coordonnées du lieu , il m'a été répondu que le lieu devait rester secret. A peine croyable... Et tout cela pour les résultats que l'on connaît !
Pendant ce temps, le F.C. Lorient en stage à Etel, à quelques kilomètres de votre camp retranché, ouvrait ses entraînements aux supporters et aux estivants. Et devant l'engouement des gens, Mr Gourcuff a demandé à la mairie une salle pour une séance de dédicaces !
Et , pourtant Lorient joue en L1, et développe malgré son classement actuel,un autre fond de jeu que le nôtre.
M. Caillot, je me permets de vous rappeler que le football est un sport populaire et je pense pas que MM. Germain, Bazelaire et , plus près de nous, M. Chenut, auraient eu ce comportement envers les supporters.
Je rencontre quelque fois MM. Abreu, Bertolino, des vrais passionnés du stade de Reims qui avaient un autre comportement avec les gens de la rue.
Je souhaite néanmoins au stade de Reims de se maintenir en L2 et je resterai supporter. J'y étais avant votre présence à la tête du club , vous et votre équipe qui entoure l'équipe première, et j'y serai encore après vous.
Meilleures salutations sportives.

Mardi 21 octobre 2008

 

 
 

COURRIER DE SUPPORTER

 

"Pauvre staff"


Tout d’abord un grand merci à vous tous ! J’ai le même point de vue que vous concernant notre pauvre équipe, je ne veux même pas parler du lion roi qui arrive tout droit d’Eurodisney.
Simplement j’assiste à tous les matches étant invité d’une loge VIP, seul avantage en ce moment, le repas du soir qui à chaque est d’une grande qualité.
J’aimerais attirer votre attention sur le dernier match, d’une qualité en dessous de tout, suite à cette rencontre j’ai eu l’appétit coupé, impossible d’avaler l’excellent repas de monsieur Bonbaron.

A côté de notre table il y a la table des dirigeants, le président n’était pas là, mais son directeur sportif a bien festoyé et tout le long du repas a bien rigolé avec ses voisins, je dois vous avouer que ses fous rires m'ont rendu malade alors que tant de personnes sont dans la tristesse du résultat de notre équipe. Quel manque de respect pour les supporters du stade de Reims de tous les âges même ceux qui ne peuvent plus se déplacer à cause de leur âge, ceux qui ont connu la gloire du stade.

Je ne pense pas que le staff se rende compte de tout cela. Notre président JPC au début de saison nous a déclaré qu’il suivait un grand défenseur depuis plusieurs saisons et qu’i était heureux de annoncer la venue de Tacalfred, en effet quel grand défenseur ! En taille peut être, mais en talent ? Je n’en veux pas au joueur, il n’a pas braqué nos dirigeants pour venir jouer à Reims, je ne connais pas l’homme, mais se tromper à ce point pour un chef d’entreprise !
Que faire pour sauver le stade ? Je suis en contact avec Alain Migliacio, grand agent de joueurs, je lui ai parlé de la situation, il peut nous aider, peut être pourrions nous trouver un autre président si nous poussons celui-ci à partir et retourner à sa compagnie de transport.
Je suis triste comme beaucoup !

Alain.

Mardi 21 octobre 2008

 

 
 

Vu des Tribunes : l'actualité du Stade de Reims - Rédaction-conception : Michel HAMEL

Stade de Reims - Le Webzine