REIMS - CLERMONT : 1 - 1
Mienniel 45e (csc) pour Reims
Poté 53e pour Clermont

Reims a laissé passer sa chance




Le résumé vidéo décalé de Paolo 92
Paolo a choisi sa motion
Parti-pris



Avons-nous bien entendu ?
Ne confondons-nous pas
"J'ai appris l'humilité"
avec
"J'ai pris l'humidité"

Courrier
"Proposition
à Monsieur
Caillot"

Lire


Courrier de supporters

Très mauvaise opération pour Reims qui n'est pas parvenu à forcer le verrou d'une défense clermontoise pourtant perméable à l'extérieur. Du coup, la bande à Tholot voit ses adversaires directs prendre leurs distances. Or, le prochain invité à Delaune ne sera autre que Lens.


E
n championnat, ce sera également la dernière sortie des Rémois sur leur pelouse en 2008. Auparavant, ils seront passés par Troyes (le 28 novembre) et Soissons (le 22). Mais, dans le contexte actuel, ce match de Coupe de France est bien anecdotique. Le Stade n'a vraiment pas la tête à faire la fête...


Le Clermont Foot tient Reims à distance -
Les Clermontois ont pris un point, hier soir, à Reims, où le match aurait pu basculer dans les deux sens sur la fin. Un résultat logique qui laisse ce concurrent direct pour le maintien à six points.
Auguste-Delaune, refait à neuf, n'est plus la morne enceinte grisâtre qui abritait le Stade de Reims des années illustres jusqu'à son retour en L2. Il n'est pas tout à fait non plus une morne plaine pour le Clermont Foot qui n'y a toujours pas glané la moindre victoire à ce niveau, en cinq visites, mais qui y a arraché le match nul (1-1), hier soir, par la grâce de Fabre, notamment, auteur de deux arrêts de grande classe dans un temps additionnel interminable.
Les Clermontois s'étaient déjà compliqué la tâche, juste avant la mi-temps, au terme de 45 minutes sérieuses, sans grand danger, jusqu'à ce que Mienniel dévie malencontreusement dans son but un centre de Mandanne.
Reims n’avait pas montré grandchose jusquelà, sinon quelques poussées inabouties, mais avait eu le mérite qu’attendait son coach, Didier Tholot, de ne pas concéder de handicap. Clermont, lui, en concédait donc un au plus mauvais moment, alors qu’il avait mis le nez à la fenêtre à la fin d’un premier acte plutôt maîtrisé. Mais l’équipe d’OlléNicolle était loin d’afficher l’entrain de la semaine précédente, face à Metz.
Un peu assommés au retour des vestiaires, les Clermontois ont vite retrouvé leurs esprits. A défaut de se montrer plus dangereux dans le jeu, ils sont revenus avec une de leurs armes maîtresses, les coups francs rentrants. Avec cette fois Grougi dans le rôle du passeur et encore Poté dans celui du buteur, l'attaquant signant là son troisième but en trois journées, son cinquième de la saison.
Reims n'était pas non plus vraiment dangereux dans le jeu sinon dans son rush final. Dans un match devenu heurté, il n'y avait plus qu'un long sprint de Fortes, à la lutte avec Abdoulaye jusque dans la surface, pour enflammer Delaune. L'attaquant s'écroulait sans que l'arbitre ne bronche.
Dans la foulée, Clermont était tout près de ruiner les espoirs du public rémois sur un contre, mais Poté gâchait un trois contre deux en oubliant Badiane.
C'était juste avant l'annonce de sept minutes de temps additionnel peu compréhensibles mais totalement folles. Avec deux occasions en or pour Reims et un Fabre magistral face à Fortes puis Arrache. Entre-temps, Poté venait de rater ce que l'on pensait être la balle de match. Clermont s'en sort bien, finalement, même s'il perd deux places au classement.


Didier Tholot (Reims - Marchand de tôles) - "En deuxième période, on a quatre occasions nettes. Il faut les mettre au fond pour gagner. Ce nul est embêtant au niveau comptable. Si on avait toujours livré ce genre de prestation, on n'en serait pas mal."
Didier Ollé-Nicolle (entaîneur de Clermont) - "On a su revenir au score en se remobilisant. On a eu quelques occasions pour gagner, mais il faut être réaliste, on aurait pu perdre si Mickaël (Fabre) ne nous avait pas sauvé la mise. Le nul est équitable, aucune équipe ne méritait de perdre. On enchaîne sur un bon résultat à l’extérieur, on s’inscrit dans une série positive."
Franck Chaussidière (capitaine de Clermont) - "Sur la fin, c’était un peu n’importe quoi. Les deux équipes auraient pu obtenir les trois points. Un grand merci à notre gardien. L’essentiel était de ne pas remettre Reims en selle."




L'essentiel en direct

Le Stade de Reims compte deux anciens clermontois dans ses rangs, le défenseur Marc Giraudon et l'attaquant Stéphane Samson. Mais les deux sont blessés, le premier au genou, le second au talon, et manqueront le rendez-vous avec leur ancien club.
Côté rémois, Alexandre Barbier, le capitaine, absent depuis fin août (pubalgie) effectue son retour, ce qui compensera la défection de Ludovic Liron, expulsé à Nîmes et donc suspendu. Pour le reste, Didier Tholot s'appuiera sur l'ossature qui a "failli" réussir le carton plein lors des deux derniers matches.
Côté clermontois, Bénatia étant suspendu, Didier Ollé-Nicolle doit recomposer sa défense en recentrant Martin. Coué, de retour, reprend le couloir gauche, Abdoulaye glissant à gauche. Au milieu, l'absence d'Hamdani redonne sa chance à Bru qui jouera un rôle de récupérateur, Loriot se décalant sur l'aile gauche. Badiane, titulaire lors des trois derniers matches, va débuter sur le banc.

9e - Pris de vitesse, Abdoulaye retient Moimbe par le maillot à la limite de la surface de réparation, côté gauche, près de la ligne de corner. C'est donc un mini corner qui est offert aux Rémois. Mais, il est tiré sans finesse, directement devant le but de Fabre qui peut se saisir du ballon sans aucun problème.
C'est l'action la plus chaude des Rémois durant le premier quart d'heure de la rencontre.

20e - Les Clermontois sont venus à Reims avec la consigne de jouer "comme à la maison" (dixit Didier olé-Nicolle) et c'est exactement ce qu'ils font. Les Rémois sont légèrement dominateurs, mais l'équipe auvergnate est plutôt bien en place. Résultat : il n'y a pas vraiment d'occasions franches.

Point commun entre les deux équipes : elles ont tendance à sauter systématiquement le milieu de terrain.
25e - C'est le premier carton jaune de la soirée. Mustapha Yatabaré est sanctionné pour un coup de coude lors d'une lutte aérienne avec Tacalfred.

Joueurs -
C'est une bonne nouvelle pour la défense rémoise : en dépit d'une longue période d'indisponibilité, Alexandre Barbier semble avoir retrouvé le top de sa forme. A la demi-heure de jeu, il s'est même offert un "coup du sombrero" - rien de moins ! - face à Chaussidière, le capitaine clermontois.

35e -
Débordement côté droit de Bruce Abdoulaye qui élimine trois défenseurs avant de centrer au premier poteau... La défense rémoise parvient à repousser le danger.
37e - Et voilà le deuxième carton. Il est pour Mandanne qui s'est un peu frictionné avec Loriot.

38e - Le capitaine clermontois Chaussidière tente sa chance de loin, mais sa tentative ne trouve pas le cadre.
40e -
Les deux équipes ont beaucoup de difficultés à conserver le ballon, ce qui se traduit par un jeu haché. Mais, les Rémois ont clairement pris l'ascendant sur les Clermontois en fin de première période. Les Auvergnats ont nettement baissé de pied et reculent


45e : 1-0 - Thomas Mienniel (csc).
Mandanne récupère un ballon perdu, pénètre côté droit et centre en retrait pour Kermorgant. Mienniel se met en opposition et tente de dégager le ballon, mais il est victime d'un faux rebond. Le ballon touche le tibia du défenseur clermontois qui trompe son propre gardien. La balle va mourir au pied du poteau.

 

DEUXIEME PERIODE
50e - Les Rémois, dopés à la mi-temps (précision : par le résultat acquis juste avant la pause...) sont repartis la fleur au fusil et les Clermontois ne peuvent que subir. Mandanne, très actif, se jette à l'assaut et contraint Fabre à sortir dans les pieds.

53e : 1-1 Poté -
Dominer n'est pas gagner. Reims l'apprend à ses dépens en ce début de seconde période. Sur coup-franc, Clermont égalise. Bruno Grougi, trouve parfaitement Poté qui dévie le ballon de la tête et trompe Agassa comme à l'entraînement.
C'était la seule véritable occasion des Clermontois depuis le début de la rencontre.


54e - Carton jaune pour Loriot.
57e - Troisième carton jaune côté auvergnat, C'est au tour de Bruce Abdoulaye d'être sanctionné.

60e - Les Rémois n'ont pas renoncé (il ne manquerait d'ailleurs plus que ça...) et continue à porter le danger dans le camp clermontois. Pour soutenir l'équipe, les Ultrem eux, se mettent carrément en danger en s'exhibant torse nu alors que la température doit flirter avec le zéro.
65e - Hors de la surface, Agassa tacle sèchement Yatabare, l'attaquant clermontois, et se prend un carton jaune légèrement rosé. Chaussidière négocie mal le coup-franc à l'entrée de la surface qui fait suite à cette faute.

65e - Nouvelle faute rémoise. Tacalfred écope, lui aussi, d'un carton jaune.
70e - Premier changement côté rémois avec l'entrée de Fortes, en lieu et place de Moimbe. Premier changement également côté clermontois, avec l'entrée en jeu de Pinault qui remplace le latéral gauche Coué, blessé.
74e - Grosse occasion rémoise. Gamiette décale parfaitement Mandanne, mais l'attaquant rémois manque sa reprise. Sa frappe de mûle ne trouve pas le cadre.
80e - Peut-être faut-il y voir un signe prémonitoire : les Rémois mènent maintenant au score... en matière de cartons, grâce à Didot .
81e - Percée de Fortes qui s'effondre dans la surface. Rien dit l'arbitre ! Des sifflets tombent des tribunes. Les Rémois bousculent Clermont en cette fin de rencontre.
85e - Didot cède sa place à Salim Arrache. Les sifflets redoublent. Le Marseillais touche son premier ballon. L'intensité des sifflets grandit, grandit, grandit...

Pourquoi ces sifflets ?
Hormis le fait que Salim Arrache n'est guère brillant, il est aussi particulièrement imbuvable. Exemple : quand il arrive au stade, il jette ses clés aux stadiers en lançant : "Toi le Smicard, va garer ma voiture !". Ceci explique largement cela...

86e - Les Rémois donnent le tournis aux Auvergnats. Successivement, Baldé, Kermorgant et Mandanne se sont montrés extrêmement dangereux.
87e - Dernier changement côté rémois, Martinez remplace Barbier.

90e -
7 minutes de temps additionnel ! Nous sommes ensemble jusqu'au bout de la nuit...
90e + 1 - On n'est jamais si bien servi que par soi-même. Mandanne demande un penbalty pour un main, mais ne l'obtient pas.
90e + 4 - Fabre se fend d'une claquette qui sauve les meubles... et les Clermontois devant Fortes.
90e + 6 - Ciseau acrobatique de Poté. Agassa ne bouge pas, mais le ballon frôle la transversale.
90e + 7 - Fortes va marquer... Non ! Fabre sort le ballon d'un arrêt reflexe.

C'est terminé ! Les joueurs rémois s'allongent de dépit sur la pelouse... sauf Arrache qui ne souhaite pas se salir. Il laisse ça aux pauvres.
Pour l'anecdote, rappelons que, depuis début septembre, le rusé Pape Diouf a trouvé une bonne âme puérile (ci-contre) pour prendre en charge la moitié de son salaire mensuel, soit 25.000 euros. Il s'agit là de la moitié, bien entendu. N'allez surtout pas imaginer que Salim gagne aussi peu. Il s'en offusquerait.
>>> Voir la feuille de match



REIMS (stade Auguste-Delaune). Mi-temps : 1-0. Arbitre : M. Auroux. Temps froid, bonne pelouse, 8.850 spectateurs. Buts. Reims : Mienniel (45e , c.s.c.) ; Clermont : Poté (53e ).
Avertissements. Reims : Mandanne (38e , semelle sur Loriot), Agassa (64e , tacle en retard sur Yatabaré), Tacalfred (67 e , jeu dur sur Coué), Didot (79e , antijeu sur Grougi) ; Clermont : Yatabaré (24e , jeu dur sur Barbier), Loriot (54e, accrochage sur Mandanne), Abdoulaye (58e , tacle en retard sur Ielsch).
Reims. Agassa ; Tacalfred, Barbier (cap.) (Martinez, 87 e ), Deaux, Ielsch ; Gamiette, H. Baldé, Didot (Arrache, 83 e ) ; Mandanne, Kermorgant, Moimbe (Fortes, 73e ). Entraîneur : D. Tholot.
Clermont. Fabre ; Abdoulaye, Mienniel, Martin, Coué (Pinault, 68e ) ; Chaussidière ; Poté, Grougi, Bru (Murcy, 84 e ), Loriot ; Yatabaré (Badiane, 77e ). Entraîneur : D. Ollé-Nicolle.
Les temps forts :
20e : coup franc lointain mal repoussé, Mandanne, du dos, est tout près de tromper Fabre.
39e : Grougi alerte Chaussidière qui s’infiltre, s’excentre et ne cadre pas sa frappe du gauche.
45e , 1-0 : déboulé de Mandanne qui échappe à Coué, à droite, et centre. Mienniel devance Kermorgant mais son plat du pied trompe Fabre, avec le poteau.
53e , 1-1 : coup franc à 30 m obtenu par Chaussidière et frappé tendu par Grougi. Poté dévie de la tête et égalise.
59e : coup franc rémois remis par Kermorgant sur Baldé, dont la reprise file juste au-dessus.
73e : corner direct de Kermorgant, Fabre claque en corner.
90e + 5 : déboulé de Mandanne qui centre en retrait sur Fortes. Manchette de Fabre.
90e + 6 : Badiane s’infiltre et peut centrer pour Poté dont la reprise smashée file au-dessus.
90e + 7 : dernier rush rémois avec une reprise d’Arrache, au point de penalty. Fabre se détend et préserve le nul.


 

 
 

REIMS - CLERMONT


Les forces en présence

La Montagne - Vendredi 14 novembre 2008


 

 
 

Vu des Tribunes : l'actualité du Stade de Reims - Rédaction-conception : Michel HAMEL

Stade de Reims - Le Webzine