DAVID POLLET

 


Sous-Pollet
à l'étage
en-dessous

28-01-09 - l fallait faire de la place. Prêté depuis le début de la saison au Stade de Reims par le Racing Club de Lens, Mathieu Pollet (20 ans, 6 apparitions en L2 cette saison) a mis fin prématurément à son aventure en Champagne. Le jeune attaquant international Espoirs belge a résilié son contrat. Pollet a été prêté dans la foulée au FC Gueugnon (National)

ARRIVÉE : SAISON 2008-2009 (Ligue 2)
ATTAQUANT

Origine : Lens (L1)

Prêt

Arrivée à Reims juin 2008
Départ fin janvier 2009

A quoi il sert Pollet ?


C'est l'un des "joueurs Canada Dry" (ils ressemblent à des joueurs de L1, mais ce ne sont pas des joueurs de L1) qui ont plombé la saison du Stade de Reims. Le jeune attaquant belge est venu "renforcer" l'effectif rémois en juin 2008 avant de rejoindre Gueugnon en janvier 2009.
Auparavant, David Pollet (20 ans le 12 août 2008) était apparu une fois en L1 avec Lens.


29-06-08 - Installé depuis hier à La Baule, le Stade débute son stage d'une semaine en comptant une nouvelle tête, David Pollet. Attaquant axial, le Lensois a été prêté une saison par le Racing. Sans option d'achat car les Sang et Or tiennent à leur international chez les Espoirs belges (les Diablotins) qui a paraphé un contrat de trois ans en avril.
Apparu seulement une fois en Ligue 1 (un quart d'heure contre Lorient en novembre 2007), Pollet présente des stats intéressantes en CFA avec Lens (B). Sur les deux dernières saisons, il est crédité de 18 buts en moins de 60 matches.

« C'est un attaquant d'avenir, assure aussi Jean-Pierre Caillot. Nous l'avions repéré avec la réserve lensoise que nous avons supervisée six ou sept fois. Pollet est un garçon toujours en appel. Il aime la profondeur », décrit encore le président qui a passé un accord avec son homologue nordiste, Gervais Martel.

Que stipule ce gentleman agreement ? « Le joueur n'évoluera pas contre le club auquel il appartient. Pollet ne retrouvera donc pas Lens. Nous tiendrons notre engagement », jure Jean-Pierre Caillot. Le natif de La Bassée (100 km à l'est de Bruxelles), courtisé par des clubs belges et anglais, et arrivé à Reims avec un statut d'attaquant de complément devra donc trouver d'autres occasions d'augmenter son temps de jeu. Car, à en croire ses propos sur le site Lensois. com – « A mon âge, il faut jouer pour s'aguerrir. Le but est de progresser avant de revenir à Lens » –, tel est le challenge qu'il s'est fixé en rejoignant la Champagne.
Bonne nouvelle pour les Rouge et Blanc, l'attaquant ne désertera pas les Thiolettes le temps des Jeux olympiques. Les Espoirs belges seront bien à Pékin mais sans Pollet pourtant présélectionné mais finalement pas retenu sur la liste finale.

Philippe Launay (qui n'en a pas eu sur le coup)

 

 
 

 

Vu des Tribunes : l'actualité du Stade de Reims - Rédaction-conception : Michel HAMEL