REIMS
MONTPELLIER
Samedi 30-04-2016
2-3
Camara 38'
Congré 84'
Sanson 86'
pour Montpellier
Oniangué 82'
Bifouma 90'+2
pour Reims


St-Etienne-Toulouse : 0-0
Lyon-Gaz. Ajaccio : 2-1






.

Profil Ligue 2

Guion
aussi surréaliste
que Guégan


"On avait prévu de faire un casse contre Montpellier. Il faudra désormais faire le casse du siècle en allant faire un résultat à Marseille et en s’imposant contre Lyon."

Chronique
"Le comble de l'incompétence"




PAPA BALLON L'A DIT


"Le jour où j'aurai le sentiment que je n'apporte plus rien, là je partirai. Il faut être intelligent et savoir se retirer à temps, surtout dans un club comme le Stade de Reims qui est une histoire sans fin."
Jean-Pierre Caillot
Interview Reims VDT
juillet 2004


Il ne faut pas - ou plus - se voiler la face. Cette fois, le Stade de Reims a bel et bien le profil d’un club de Ligue 2. Evidemment, si l’on s’en tient au seul aspect mathématique, rien n'est encore perdu, mais il va bien falloir songer à glaner des points pour espérer raccrocher la 17ème place de Ligue 1. Or, contrairement à Toulouse, l’équipe rémoise n’a plus d’âme, plus de ressort. Elle brisée, cassée, concassée…

Comment peut-elle envisager de l’emporter au Vélodrome samedi prochain, même si les Marseillais n’y ont plus gagné depuis sept mois ? Comment peut-elle envisager de glaner des points contre Lyon, alors qu’elle s’est avérée incapable de s’imposer face à une équipe de Montpellier qui évoluait en roue libre.

Mais surtout, comment le Stade peut-il être relégué avec une telle équipe sur le papier ? Sinon parce que l’environnement du club a atteint son seuil d’incompétence, s’avérant incapable de prendre les bonnes décisions au(x) bon(s) moment(s).
Les joueurs ne sont pas les vrais responsables de ce fiasco, même s’ils en sont l’image… Eux n'ont fait que perdre leur football.



Le sport, vecteur de convivialité : la sortie des joueurs rémois
.


Ce qu'il faut retenir de Reims-Montpellier

90' + 3 - C'est terminé à Reims et ce n'est pas loin d'être terminé... pour Reims.

90'+2 Bifouma 2-3 -
Les Montpelliérains pensent avoir plié le match et sont moins vigilants.  De Préville en profite. Il perce plein axe et sert Kyei aux 16 mètres. L’attaquant tente une frappe de l'extérieur du droit, repoussée par Jourdren.  Thievy Bifouma, en embuscade, pousse le ballon au fond des filets.

86' Sanson 1-3 -
Sur une contre-attaque de Ninga flanc gauche, Sanson offre une solution plein axe à lentrée de la surface rémoise.Servi par le Tchadien, il se joue de la défense d'un crochet et enroule une frappe du droit qui fait mouche.
Les spectateurs quittent déjà le stade Delaune... et Jean-Pierre Caillot son siège en tribune. Le président rémois craint l'oeil des caméras.


84' Congré 1-2 -
Sur corner à gauche, Congré est seul au point de penalty et propulse le ballon dans le petit filet.

82' Oniangué 1-1 -
Sur corner de De Préville, Oniangué se jette au premier poteau pour placer sa tête et égaliser.

80’ - Tranversale pour Reims à la suite d'une action peu académique de... Montpellier. Sur un long centre de Diego, sur la gauche, le ballon retombe sur le pied d'Oniangué et file vers les buts de La Paillade. Skhiri tente alors une aile de pigeon et le dévie... sur la barre de Jourdren.

75’ -
Reims essaie de pousser dans ce dernier quart d'heure, mais le jeu reste trop décousu. Il faudrait un miracle pour arracher l’égalisation. Mais, ce ne serait malheureusement pas suffisant dans la course au maintien…

69' -
Hugo Rodriguez, une nouvelle fois peut convaincant, est remplacé par Grejohn Kyei.

68’ -
Montpellier vient de rater la balle du break. Sur une nouvelle percée côté gauche, Ninga effectue une transversale pour Deplagne sur l'aile droite. Le centre de l'arrière héraultais est destiné à Camara qui surgit au premier poteau. Mais sa frappe est (malencontreusement ?!) contrée par Roussillon.

61’ -
Charbonnier, totalement transparent, est remplacé par Bifouma, l’homme qui ne lève jamais le nez du gazon.

57' -
Montpellier continue à se montrer dangereux par intermittence dans cette seconde période. A 30 mètres des buts de Carrasso, Martin combine avec Dabo et voit l'appel de Boudebouz sur sa gauche. Le meneur pailladin est servi à l'extrémité gauche de la surface et tente sa chance. Ça passe de peu à côté du poteau de Carrasso.

55' -
Nouvel avertissement côté rémois. Il sera pour Diego, auteur d'un tacle en retard sur Dabo.

52’ -
De Préville s’enfonce dans la surface et s’effondre. Carton jaune pour simulation ! Gagner sans tricher aurait tout de même plus de panache…

47’ -
Une réaction rémoise. Il était temps ! Coup-franc excentré côté droit à la suite d'une faute de Skhiri sur De Préville. Oniangué centre vers le second poteau. Traoré se jette et croise sa frappe. Roussillon sauve sur la ligne.

46’ -
C’est reparti à Reims. Diego remplace Ndom et l’équipe repasse en 4-4-2 . Curieusement, Oniangué se voit attribuer le côté droit.


Tous les buts



45’ -
L’affaire est bien mal engagée pour les Rémois qui n’ont pas mis sur ce "match de la survie", la pression que l’on était en droit d’attendre. Il reste 45 minutes pour inverser la tendance. Mais il faudrait présenter un tout autre visage. L’équipe de David Guion en est-elle capable ?
Le public rémois (près de 19.000 spectateurs ce soir) est excédé... Les joueurs stadistes rejoignent le vestiaire sous une bordée de sifflets. Comme souvent, Nicolas De Préville est le seul rémois à surnager dans cette rencontre.
Diego s'échauffe durant la mi-temps et devrait faire son entrée sur la pelouse dès la reprise.

38' Camara 0-1 -
Bien servi par Boudebouz le "vieux" Camara fait parler la poudre... Lancé sur le flanc gauche par une splendide transversale de Deplagne, Boudebouz effectue un centre tendu du gauche en direction du premier poteau. Souleymane Camara surgit et place une tête croisée imparables.

30’ -
La défense rémoise est parfois étrangement absente. Longue ouverture de Martin pour Souleymane Camara, seul au point de penalty. Le Sénégalais contrôle le ballon et se met sur son pied gauche. Sa tentative, un peu molle, est contrée par un retour in-extremis de Mandi. Petit à petit, les Héraultais s'installent dans la rencontre face à une équipe rémoise qui a trop de déchet technique..

27’ -
Montpellier bafouille son football. Joudren rate son dégagement. Le ballon arrive sur  De Préville à l'entrée de la surface. L’attaquant rémois tente une frappe du pied droit à ras-de-terre bien captée par Jourdren qui se rattrape.

26’ -
Enfin une occasion franche pour Reims. Lancé en profondeur sur l'aile droite par Charbonnier, Traoré effectue un centre piqué en direction du point de penalty. Mais Jourdren s'avance et dévie le ballon.

20’ –
Les Rémois n’ont pas vraiment enflammé le match, comme on pouvait l’imaginer avant la rencontre. En fait, les deux équipes se tiennent en respect et procèdent par à-coups… Match totalement équilibré pour le moment. Les Rémois n'ont toujours pas frappé au but.

7’ -
Première alerte héraultaire. Sur corner, Boudebouz sert Skhiri, oublié dans la surface. Le milieu de terrain montpelliérain place sa tête mais ne peut que dévier le ballon. Camara récupère et tente un centre qui est repoussé par la défense rémoise.

4’ - Première banderille rémoise, alors que les Montpelliérains mettent résolument le pied sur le ballon. Servi sur le côté gauche par Ndom, De Préville perce la défense et file sur le flanc gauche de la surface. Au duel avec Rémy, il tente de repiquer dans l'axe et s’effondre.  Rien ! juge M. Fautrel, l’arbitre de la rencontre.

Guion rebat les cartes




L'AVANT-MATCH

Il n'est pas trop tard




La Chronique d'Arnaud Valadon

Il n’est pas encore trop tard… mais ce sera le cas samedi, à 20h45, si les Rémois ne quittent pas la pelouse avec les 3 points en poche.
Cette fois, en effet, ce n’est plus une simple formule : ce Reims-Montpellier est bien le match de la survie.

Quelques petits signes permettent cependant d’y croire un peu plus que d’habitude.
Non pas qu’il faille se bercer d’illusions quant aux vertus thérapeutiques de David Guion, un entraîneur de CFA2 qui va découvrir le haut niveau au plus mauvais moment…
On ne peut évidemment que lui souhaiter de réussir, mais ce n’est qu’une rustine de plus, apposée à la hâte sur un groupe - pour ne pas dire un club - qui prend l’eau de toutes parts.
Délicat de flirter chaque saison avec la ligne de relégation sans risquer un jour de s’y brûler.

Non. Pas vraiment de révolution à attendre, même si l’engagement sur le terrain est garanti. C’est bien la moindre des choses que peut offrir le Onze Stadiste à son public.
En revanche,  ce samedi soir les Rémois auront la chance de recevoir un groupe montpelliérain qui vient tout juste d’assurer son maintien en Ligue 1 après avoir connu bien des aléas en cours de saison. Et, dans ce cas, la décompression est inévitablement au rendez-vous de la rencontre qui suit.
Et puis, hasard heureux du calendrier télévisé, les joueurs auront également la chance de connaître le résultat de Saint-Etienne-Toulouse (17h) au moment où ils fouleront la pelouse de Delaune. Effet dynamisant garanti en cas de faux pas du TFC, car il suffirait quasiment de 3 points pour valider alors  le billet en Ligue 1 pour la saison 2016-2017. Et d’un nul à Marseille ou contre Lyon pour le sécuriser…


.
Ironie du sort
.


En effet, on ne peut raisonnablement imaginer que le Gazélec engrange des points contre le Lyon et le PSG. A Lorient, peut-être… mais c’est tout ce que peuvent espérer les Corses.

Seule ombre au tableau… le cas Frédéric Hantz, comme cela est parfaitement évoqué dans cette chronique. Le coach de La Paillade n’a sans doute pas oublié la manière dont le Stade a évincé sa candidature en juin 2014… au prétexte qu’il souhaitait disposer d’une équipe compétitive.
Mais, un homme seul a-t-il le pouvoir d’inciter un groupe à régler un différend d’ordre personnel à sa place. Si tant est que Frédéric Hantz nourrisse encore une pointe d’amertume… Rien n’est moins sûr.


- Le groupe rémois :
Carrasso, Agassa - Conte, Mandi, Signorino, Traoré – Bulot, Charbonnier, Devaux, Kankava, Mfulu, Ndom, Oniangué, Diego Rigonato, Rodriguez - Bifouma, De Préville, Kyei.

- Le groupe montpelliérain :
Jourdren, Pionnier - Deplagne, Rémy, Congré, Roussillon, Saihi, Marveaux, Skhiri, Dabo, Martin, Sanson, Wüthrich, Boudebouz, Ninga, Bérigaud, Camara, Yatabaré.


Quelques données sur Montpellier

> Le MHSC n’a perdu que 3 de ses 11 derniers matches de Ligue 1 (5 victoires, 3 nuls). S’il l’emporte, le MHSC enchaînera un 3e succès de rang, égalant sa meilleure série cette saison.
> Les Pailladins n'ont perdu qu'un seul de leurs 7 derniers déplacements en Ligue 1 (3 succès, 3 nuls), à St Etienne (0-3) le 19 mars dernier.
> Montpellier est la seule équipe à ne pas avoir marqué depuis l'extérieur de la surface en Ligue 1 2015/16. Son dernier but inscrit de cette façon remonte au 16 mai 2015 (Anthony Mounier v Paris).
> Souleymane Camara, l'attaquant du MHSC, compte 45 buts avec Montpellier en Ligue 1. Le Sénégalais a délivré 5 passes décisives en Ligue 1 cette saison, égalant son meilleur total sur une saison avec le MHSC datant de 2011/12.
> Frédéric Hantz a remporté 3 de ses 4 matches face à Reims en tant qu'entraîneur de Ligue 1 (tous avec Bastia). Seule exception: sa défaite 2-4 à Auguste-Delaune le 2 novembre 2013.


 


Vu des Tribunes : l'actualité du Stade de Reims - Rédaction-conception : Michel HAMEL  

Le webzine du Stade de Reims