COUPE DE FRANCE 2017



7ème tour

ST MAXIMIN
(PH)

REIMS

Dimanche 13 novembre
14h00
0-3
Charbonnier 9'
Berthier 18'
Baldé 45'+2


Prochain tour
Villeneuve d'Ascq - Reims
(2° niveau de Ligue
équivalent de la 7° division)
Match le 3 et 4 décembre






"Tout est allé
trop vite"



Dimanche, Saint-Maximin n'a jamais réussi à faire douter les joueurs de L2 du Stade de Reims. Trop timides dans l'impact et pris de vitesse à chaque incursion adverse, les Oisiens ont encaissé 2 buts dans les vingt premières minutes, avant de céder à nouveau avant la pause.

"Notre seul regret est d'avoir pris des buts trop vite, souffle le milieu Mohamed El Morabti. Après, il y a un monde entre eux et nous. C'est leur métier, alors que, nous, on est livreurs de pizza ou on travaille à Chronopost."

Son équipe s'est montrée sous un meilleur jour en seconde période, parvenant même à se créer quelques occasions de but. De quoi agacer Michel Der Zakarian, l'entraîneur rémois : "On s'est qualifiés, mais on a été d'une inefficacité incroyable On doit être plus exigeants."




L'AVANT-MATCH
Jean-Michel Lardier, le guide de St-Maximin

Avant le match de Coupe de France, dimanche face à Reims, l'entraîneur de Saint-Maximin (PH), Jean-Michel Lardier, se confie sur son rôle de coach.

"Plaisir et rigueur sont ma marque de fabrique." A 35 ans, Jean-Michel Lardier, l'entraîneur de Saint-Maximin (PH), va mener ses hommes vers le plus grand défi de leur carrière. Dimanche à Chantilly (14 heures) ils affrontent Reims (L 2) lors du 7 e tour de la Coupe de France. Jamais le club de l'Oise n'avait atteint ce stade de la compétition.

Le coach, lui, se décrit comme un entraîneur "très proche" de ses joueurs. "C'est quelque chose que l'on me reproche parfois, admet-il. Mais cette proximité est importante pour moi. Je veux que mes joueurs forment une belle bande de potes." Et la recette semble fonctionner.

A la suite de sa prise de fonction en 2005, Saint-Maximin a connu trois montées successives (de promotion de 1re Division à PH). Après une parenthèse d'un an la saison dernière à Cires-lès-Mello (Exc., accession en PID) pour "souffler un peu" et s'occuper de sa famille (il a trois enfants) Jean- Michel Lardier est revenu à Saint-Maximin.

Un objectif commun

Et l'entraîneur l'assure, sa proximité avec ses joueurs ne l'empêche pas de prendre des décisions fortes. Demain, il donnera sa liste des 16 joueurs retenus pour affronter Reims, ce qui laissera six joueurs sur le carreau. "Il y aura de la frustration, il y aura des déçus, mais le choix se fera sur une question de niveau. Ils comprendront", explique-t-il.
Ancien défenseur rugueux, passé par Chantilly entre 2002 et 2005, Jean-Michel Lardier attend de ses joueurs qu'ils ne lâchent rien, en match ou à l'entraînement. "Je veux qu'ils refusent la défaite", dit-il.

Originaire du Val-d'Oise, il est très vite tombé amoureux du ballon rond, dès l'âge de 4 ans. A 8 ans, il arrive dans l'Oise. Il jouera pour Montataire, Saint-Leu-d'Esserent et Chantilly. En 2005, il débarque à Saint-Maximin mais après trois saisons en tant qu'entraîneur-joueur, une blessure a raison de sa carrière de footballeur.
"Ce qui me plaît dans le fait d'entraîner, c'est de mener un groupe vers un objectif commun, le tout dans une bonne ambiance", indique Jean-Michel Lardier. Au début de saison, les objectifs du club étaient de remonter en DH et de faire une belle performance en Coupe de France. Peu importe le résultat face à Reims, "Saint-Maximin a déjà réussi son parcours en Coupe cette saison", assure-t-il.



Le groupe rémois :
Reims : Carrasso, Mendy - Amiot, Glombard, Turan, Weber, bouhours – Berthier, Da Cruz, Kamara, N’Dom, Rigonato, Rodriguez - Baldé, Charbonnier, Oudin


 


Vu des Tribunes : l'actualité du Stade de Reims - Rédaction-conception : Michel HAMEL  

Le webzine du Stade de Reims