LIGUE 1 (2019-2020)


PSG
REIMS
Merccredi 25/09/2019
21h00

0-2
Kamara 29'
Dia 90' + 4
pour Reims









Guion rafle la mise au Parc !

LES BUTS

Ils ne sont pas venus tondre la pelouse du Parc… Bien au contraire, les Rémois signent la grosse cote des paris sportifs en allant s’imposer sur la pelouse de l’ogre parisien.
Disciplinés, collectifs et efficaces, ils ont réalisé le match parfait, respectant et traduisant à la lettre le plan de jeu imaginé par David Guion pour troubler les Parisiens. Bel exploit !




LES TEMPS FORTS

Sur la pelouse du Parc, Reims a justifié son statut de seule meilleure défense du championnat (2 buts encaissés).
Autour d’une charnière Abdelhamid-Disasi impériale, les Rémois ont fait front face aux approximations des partenaires de Neymar. Malgré leur domination territoriale, les hommes de Tuchel ont en effet été surpris par un contre conclu par la tête de Kamara, qui a pris le dessus sur le jeune Parisien Mbe Soh (0-1, 29e).
Frôlant même le KO juste avant la pause sur un autre coup de tête, signé cette fois-ci du capitaine Abdelhamid, passé pas loin du cadre (45e+2), les Rémois auraient pu nourrir des regrets.
Mais face aux nombreux imprécisions parisiennes, ils n’auront pas beaucoup tremblé et ont même fait le break de manière sublime grâce au ciseau de Dia (0-2, 90e+4) à la toute fin d’une seconde période bien mal maîtrisée par les Parisiens.


90' + 4 Dia - PSG-Reims : 0-2 - Retourné acrobatique de Dia... et buuut !
Boulaye Dia, dos au but vers le point de penalty, coupe le centre de Thomas Foket, côté droit, avec un splendide retourné acrobatique. Keylor Navas est battu sur sa gauche avec l'aide du poteau.


77' Le poteau pour Oudin !
La frappe de Rémi Oudin dans la surface heurte le poteau d'un Navas battu. Dans la foulée, Kamara voit sa frappe contrée par la main de Herrera dans la surface. Mais l'arbitre estime que c'est involontaire et n'accorde pas le penalty.

69' -
RAS depuis la reprise. Côté rémois, David Guion, comme prévu, lance Rémi Oudin à la pointe de l'attaque, en lieu et place d'Anastásios Dónis.

Mi-temps -
Reims crée la sensation au Parc, en menant à la pause... et aurait pu doubler la mise dans le temps additionnel sur une tête d'Abdelhamid. Appliqués, les Rémois ont parfaitement joué le coup en contenant le PSG pour évoluer en contre et marquer sur l'une de leurs rares occasions Le PSG, qui vient de lancer Di Maria dans la bataille (à la place de Choupo-Moting, blessé), n'a eu qu'une occasion chaude durant ces 45 premières minutes.
45' + 2 Abdelhamid rate le break - Oublié au marquage sur l'aile droite, Xavier Chavelerin a tout le temps de centrer proprement au second poteau. Complètement seul, Yunis Abdelhamid décroise sa tête. Au ras du poteau gauche de Keylor Navas.


29' Kamara - PSG-Reims : 0-1
- Sur un centre de Munetsi venu de la droite, Hassane Kamara se joue de Mbe Soh aux six mètres et place une tête parfaite pour tromper le gardien parisien. C’est le premier but encaissé au Parc par Navas cette saison. Reims crée la sensation au Parc !


9' - Corner tiré par Neymar, côté droit. Anastasios Donis renvoie de la tête et dans l'axe. A une vingtaine de mètres, Leandro Paredes déclenche une demi-volée du pied droit surpuissante qui file juste à droite du but rémois.

David Guion change des hommes. Romao, Oudin, Dia ou encore Doumbia débutent ainsi sur le banc. On retrouve dans le onze de départ l'ancien Niçois Donis, ou encore le jeune Mbuku sur le front de l'attaque. Cafaro mènera le jeu en l'absence de Dingomé, blessé.

Paris (Parc des Princes) - Stade de Reims bat PSG 2-0 (Mi-temps : 0-1)
Arbitre : Mr. François Letexier
Buts : Kamara (29e) Dia (93e) pour Reims
Avertissements : au parisien Juan Bernat (45e), aux Rémois Anastasios Donis (40e) et Predrag Rajkovic (83e)

Paris : Navas – Kurzawa, Kimpembe (c), Diallo, Mbe Soh (Meunier 59′) – Bernat, Herrera, Paredes – Sarabia, Choupo-Moting (Di Maria 42′), Neymar. Entr. : Thomas Tuchel
Reims : Rajkovic – Konan, Disasi, Abdelhamid (c), Foket – Munetsi, Chavalerin – Kamara (Doumbia 85′), Mbuku (Dia 61′), Cafaro, Donis (Oudin 69′). Entr. : David Guion

Boulaye Dia (attaquant) : « On a joué sans complexe, avec nos qualités, nos forces. On a encore tout donné. Mon but ? Quand le ballon vient, je ne me pose pas de questions, c'est la dernière minute alors je tente la volée et ça me réussit. Tout le monde au diapason. Dijon ? Ça ne changera rien. On veut engranger les points et préparer le match de samedi de la même façon. »

Xavier Chavalerin (milieu) :
« C'est plus qu'un exploit. Nous sommes très heureux aussi parce que peu de personnes auraient misé sur nous. Il fallait être disciplinés et en faire encore plus. Être en place et sortir au bon moment. Pas sûr que le PSG pensait qu'on jouerait si bien avec la balle ! Il fallait rester concentré jusqu'au bout. »

Nathanaël Mbuku (attaquant) :
« Je n'ai pas les mots. C'était une expérience incroyable. On a joué ensemble et ça nous a souri. J'étais plutôt à l'aise, je voulais rester moi-même, même face aux grands joueurs du PSG. Ça reste un match, on ne va pas en rester là. Il y a un match important face à Dijon. »

Jean-Pierre Caillot (président du Stade de Reims) :
« Je suis très fier de ce qu'a fait le Stade de Reims et j'espère qu'on parlera d'exploit sans dire que le PSG était affaibli ce soir. Tout le monde, peut être satisfait. On a joué avec notre coeur et Reims a montré une bonne image du foot. »






Le coach parisien se méfie de la meilleure défense du championnat (à égalité avec Paris) : "Les Rémois sont très disciplinés. Normalement ils jouent en 4-4-2 classique mais ils sont très disciplinés. Ils défendent avec beaucoup de qualités. C'est difficile de se créer des occasions contre eux et on a perdu notre dernier match à Reims. Cela veut dire que l'on doit être préparés. Il faudra contrôler le match, jouer vite et simple pour les faire courir et être attentif sur les contre-attaques".


Axel Disasi : "On n'y va pas pour tondre la pelouse..."
"On a affaire à un très, très gros et on sait que ça va être difficile. Mais on n’y va pas pour tondre la pelouse ! On y va pour faire un résultat. Quand on affronte des joueurs comme Neymar, on doit mettre la barre un cran au-dessus car sur un dribble ou une passe, ils peuvent faire la différence. Si on est à fond, on pourra faire quelque chose là-bas."




PSG :
Thomas Tuchel sera privé de sept élements. Kylian Mbappé est encore absent, tout comme Edinson Cavani et Mauro Icardi. Marco Verratti est lui suspendu, « permettant à Leandro Paredes de retrouver du temps de jeu », selon l'entraîneur parisien.
Le retour de l'ailier Pablo Sarabia, ménagé à Lyon dimanche dernier après avoir reçu un coup en Ligue des champions contre Madrid, est quant à lui attendu.

Composition probable : Navas – Meunier, Marquinhos (cap), Kimpembe, Bernat – I.Gueye, Paredes, A.Herrera – Sarabia, Choupo-Moting, Neymar

Reims : Lemaître, Rajkovic – Abdelhamid, Disasi, Foket, H.Kamara, Konan, Maresic – Cafaro, Chavalerin, M.Doumbia, Kutesa, Munetsi, Romao – B.Dia, Donis, Mbuku, Oudin.

 


Vu des Tribunes : l'actualité du Stade de Reims - Rédaction-conception : Michel HAMEL  

Le webzine du Stade de Reims