COUPE DE FRANCE (2019-2020)



Coupe de France
32èmes de Finale

MONACO
REIMS
Arbitre : Willy Delajod
Samedi 04/01/2020

15h00

2-1
Keita Baldé 60', 90' + 5
pour Monaco

Dia 68'
pour Reims












Plus que litigieux...

A Monaco, Reims s’incline sur un coup de dés à la toute dernière seconde du match, cinq minutes après avoir été sur le point d’arracher la qualification sur penalty. Mais le Stade ne peut jouer sur tous les tableaux… Place maintenant à Strasbourg, mardi, pour un quart de finale de Coupe de la Ligue que, cette fois, il faudra gagner.



90' + 5 Keita Baldé MONACO-REIMS : 2-1 - Reims s’incline sur le fil. A la suite d’un corner, Keita Baldé trompe Lemaître… en s’aidant, semble-t-il, du bras. Mais il n’y a pas d’arbitrage vidéo en Coupe de France. Le but est validé et Reims sort de la compétitition.
Sur le corner tiré au point de penalty, Glik dévie et le ballon vers Keita Baldé qui contrôle de façon litigieuse avant de tromper Lemaître d'une demi-volée sèche du droit.

90'
+ 2 - Ben Yedder s'écroule dans la surface rémoise. Carton jaune pour l'attaquant monégasque ! Sur la relance, Doumbia manque le cadre monégasque de peu.

85' Penalty pour Reims. Le tir de Doumbia, plein centre, est arrêté par Lecomte.
Le penalty était consécutif à une faute d'Adrien Silva sur Kamara.

75'
Côté rémois, Doumbia et Kutesa viennent d'entrer en jeu à la place de Dingomé et Cafaro, un peu éteint cette après-midi.Départ en trombe pour Kutesa qui déborde côté droit et adresse un centre au deuxième poteau pour Doumbia dont la reprise passe de peu à côté.

72' -
Dia part seul sur sa gauche et s'écroule dans la surface mais l'intervention de Glik est jugée régulière.



68' Boulaye Dia MONACO-REIMS : 1-1 - A peine entré en jeu à la place de Donis, Boulaye Dia trouve la faille dans la défense monégasque et permet à Reims de revenir au score. près un centre venu de la gauche de Cafaro, Boulaye Dia se joue de Maripan d'un crochet magnifique avant de conclure du droit, Lecomte ne peut stopper la course du ballon. Moreno y croyait déjà et  n’apprécie pas (mais alors pas du tout !) cette fausse note.


60' Keita Baldé MONACO-REIMS : 1-0 -
Perte de balle rémoise à l'entrée de la surface. Ben Yedder récupère à l'angle et, d’une balle piquée, sert Keita Baldé sur un plateau, aux 6 mètres. L’attaquant monégasque n’a plus qu’à placer sa tête. Lemaître ne pouvait rien…

54’ -
Les Monégasques alternent raids dans la surface et tirs de loin. C’est le cas pour Henrichs, seul aux 25 mètres à la suite d’une action sur corner, qui place une frappe lourde, boxée par Lemaître.
Dans la minute qui suit, Ben Yedder tente (et rate !) une Mmadjer. Le ballon passe devant le but de Lemaître avant d'être dégagé en corner.

MI-TEMPS -
Après avoir flambé aux alentours de la demi-heure de jeu, les Monégasques se sont progressivement éteints, au grand dam de leur entraîneur Playstation qui devra revoir sa programmation logicielle à la mi-temps car, finalement, l’occasion la plus dangereuse de cette première période est bel et bien rémoise.
Certes, L'ASM a le ballon mais peine à développer un jeu cohérent. Le jeu passe beaucoup par la droite. Le bloc de Reims est très bien en place mais le 4-2-3-1 de David Guion se heurte au pressing haut des Monégasques.


26‘ -
Keita Baldé (22’), Gelson Martins (23e),  Golovine (26’)… Les frappes se succèdent sur le but de Nicolas Lemaître qui, jusqu’à présent, est impérial. Mais c’est chaud ! Très chaud !

21' -
Monaco fait monter la pression. Après une belle remise de Ben Yedder, le portugais Gelson Martins se retrouve en position de frappe mais tire sur le gardien rémois. Lemaître cette après-midi.

19'
Le pressing collectif et très haut de l'ASM lui permet de rester dans la moitié de terrain rémoise. Après une récupération de Glik au milieu, Golovin est lancé mon son tir passe au dessus du cadre de Lemaître. Sans danger...

8’
- Depuis le coup d’envoi, la possession est monégasque mais… la première action dangereuse est rémoise. Elle est signée Rémi Oudin. Lancé dans le dos de la défense, l’attaquant rémois se retrouve seul dans la surface mais sa frappe du droit (son mauvais pied) trouve le poteau extérieur de Lecomte.




Ce qu’il faut retenir


Après une entame de match poussive, l’ASM a su accélérer notamment en fin de première période avant de remettre un coup d’accélérateur en début de seconde pour prendre le dessus sur des Rémois bien en place.
S’ils se sont quelque peu éteints après l’ouverture du score de Keita Baldé à la 60e minute, laissant le Stade de Reims les rejoindre à la 68e par Boulaye Dia, ils sont passés tout près de la correctionnelle alors que Benjamin Lecomte est intervenu du bout du pied devant le pénalty de Doumbia. En toute fin de match, l’ASM de Ben Yedder, proche d’obtenir un pénalty, s’impose sur le gong après un nouveau but de l’homme du match, le Sénégalais Keita Baldé.

Baldé lance Moreno
L’attaquant est donc le grand artisan des débuts réussis pour Roberto Moreno. Assurément, le technicien espagnol trouvera à redire, son équipe ayant souvent eu du mal à mettre en place un jeu cohérent. Trop stéréotypé, passant certainement trop par la droite, le jeu monégasque se base encore trop sur certaines individualités, en particulier Gelson Martins, pas toujours en réussite cet après-midi.
En revanche, il faut souligner que les joueurs de la Principauté se sont comportés en équipe, notamment à la récupération du ballon, installant un pressing haut qui a paralysé son adversaire à de nombreuses reprises.

Des regrets pour Reims
En revanche, le score est cruel pour le Stade de Reims. Outre le pénalty manqué par Doumbia, tournant incontestable de cette fin de match, les hommes de David Guion donnaient le sentiment d’être capables d’enlever cette partie sur la fin.
Le coaching a été très bon, les trois entrants de devant ont dynamité une défense monégasque en difficulté sur la fin. Seule la finition n’était pas au rendez-vous. Les Rémois vont désormais se concentrer sur les quarts de finale de Coupe de la Ligue et la réception mardi du RC Strasbourg. A l’évidence, cette équipe en a sous la semelle.



A Monaco (Stade Louis II), Monaco élimine le Stade de Reims élimine 2-1 (Mi-temps : 0-0)
Arbitre :  Willy Delajod
Buts - Keita Baldé (61e, 95e, sp) pour Monaco ; Dia (69e) Pour Reims
Avertissements - aux Monégasques Fodé Ballo Touré (54e), Adrien Silva (85e),  Wissam Ben Yedder (91e) et Keita Baldé (95e) ; au Rémois Mashall Munetsi (66e)

Monaco : Lecomte - Maripan, Glik, Henrichs, Ballo-Touré, Bakayoko (Adrien Silva, 69e), Fabregas (Jovetic, 81e), Keita Baldé, Golovin, Martin, Ben Yedder.
Entr. Robert Moreno
Reims : Lemaitre - Kamara, Abdelhamid (cap), Disasi, Foket, Chavalerin, Munetsi, Cafaro (Kutesa, 79e), Dingomé (Doumbia, 75e), Oudin, Donis (Dia, 68e).
Entr. : David Guion




L'Equipe


Match à enjeu… surtout côté monégasque. Pour sa première composition Robert Moreno, le coach Playstation de Monaco, est privé d’Aguilar et Subasic suspendus ainsi que des blessés Pellegri, Geubbels et Benaglio.

L’Ibérique garde sa composition secrète, ce qui ouvre la porte au grand jeu des hypothèses.
Le quotidien L’Équipe pense que l’ASM évoluera en 4-4-3 avec notamment Zagré a gauche de la défense, un milieu Fabregas, Bakayoko et Golovin et une attaque avec Ben Yedder en pointe et Gelson et Baldé sur les côtés.
Le quotidien azuréen Nice Matin, quant à lui, évoque plutôt un 4-4-2 avec Ballo Touré a gauche, un milieu Fabregas, Bakayoko, Golovin et Gelson et en attaque le duo Ben Yedder Slimani.
- La composition monégasque selon L’Équipe : Lecomte – Henrichs, Glik (Cap.), Maripan, Zagré – Fabregas, Bakayoko, Golovin – Gelson, Ben Yedder, Baldé
- La composition monégasque selon Nice-Matin : Lecomte – Henrichs, Glik (Cap.), Maripan, Ballo Touré – Fabregas, Bakayoko, Golovin, Gelson – Ben Yedder, Slimani.

Côté rémois, David  Guion peut compter sur un effectif presque au complet, seul Romao suspendu manque à l’appel. Le Stade de Reims devrait évoluer en 4-2-3-1 avec Oudin ou Dia seul en pointe.
La composition rémoise selon L’Équipe et Nice-Matin : Lemaître (ou Rajkovic) – Foket, Disasi, Abdelhamid (Cap.), Kamara (Ou Cassama)  – Chavalerin, Munetsi – Oudin (ou Doumbia), Dingome, Cafaro – Dia (ou Oudin)


Vu des Tribunes : l'actualité du Stade de Reims - Rédaction-conception : Michel HAMEL  

Le webzine du Stade de Reims