SAISON 2020-2021



FEHERVAR

REIMS
Jeudi 24/09/2020
18 h
A suivre sur RMC Sport

0-0
Reims éliminé
4 tirs au but à 1













Tout ça pour ça...
La "campagne" européenne de Reims a tourné court en Hongrie après une rencontre d’un niveau technique affligeant où les deux équipes ne se sont pas vraiment livrées. La sanction est tombée après 120 minutes soporifiques. Il est des rencontres qu'il faudrait parfois directement commencer par la fin…

TIRS AU BUT  
FEHERVAR
 
REIMS
 
REIMS ÉLIMINÉ



Ratés de Dia et Abdelhamid sur les premiers tirs au but !

120' - TIRS AU BUT !

118' - On ne devrait pas échapper à la séance de tirs au but. Avec quatre penaltys arrêtés sur cinq la saison passée et un cette saison, le portier rémois peut faire peur à ses adversaires... Souhaitons le ! Mais encore faut-il que le tireurs rémois se montrent adroits...

115' Carton rouge pour Foket ! Pour avoir contesté une décision arbitrale, Foket reçoit un second carton jaune et est expulsé à cinq minutes de la fin de la prolongation. Les Rémois vont terminer à 10.

110' - Touré, de la droite, sert Donis sur l'aile gauche. Le Grec perce vers le centre et décide, à l'entrée de la surface à côté de l'angle, de décocher une frappe flottante. Elle passe juste au-dessus du but et Kovácsik ne fait que l'accompagner en sortie de but.

108' - Hodzic tente une nouvelle fois sa chance de loin. L'artilleur hongrois envoie le ballon dans les tribunes de son stade. Aucun blessé n'est à déplorer...

106' - C'est, pour la dernière fois, reparti à Szekesfehervar entre Fehervar et Reims.

105 ' - Sur une belle relance de Touré, Donis, sur le côté gauche, dribble son adversaire et centre en retrait Touré obtient le ballon et, esseulé dans la surface hongroise, frappe et alerte Kovácsik qui s'interpose. Les Rémois ne sont pas passés loin d'ouvrir le score...
Sur cette action, l'arbitre siffle la fn de la première période de la prolongation.

99' - Depuis le côté droit de la surface rémoise, Hodzic rentre sur son pied gauche et déclenche une frappe au premier poteau. Mais elle est trop écrasée pour mettre Rajkovic en danger. Il récupère facilement le ballon.

97' SIERHUIS ! - Le danger du côté de Reims vient décidément exclusivement de lui. Plein axe à l'entrée de la surface, il est servi par Touré et frappe du pied droit. C'est légèrement contré et le Stade obtient un corner sur lequel Faes met sa tête, facilement captée par Kovácsik.

96' - Illustration de la pauvreté technique du match et de la maladresse des deux équipes : A plus de 30 mètres, Nikolov frappe du droit. Sa frappe, comme à chaque fois qu'il s'y est essayé, n'est pas cadrée et s'envole dans le ciel de Szekesfehervar.

95' - Les statistiques des 90 premières minutes sont plutôt préoccupantes : au total, seuls neuf tirs ont été tentés pour trois cadrés.

91' - Matej Jug, relance le jeu dans la MOL Aréna Sóstó ! C'est parti pour deux fois quinze minutes.


"Oui ! Et ça avance à quoi... ?!"

David Guion 
(alias Je parle pour ne rien dire) :
"On a manqué de prise d'initiatives et de qualité pour pouvoir faire la différence.
On a laissé les Hongrois dans leur confort et on ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes.
On s'est créé très peu d'occasions et on n'a pas fait ce qu'il fallait durant 120 minutes pour pouvoir l'emporter.
Le regret, c'est qu'il y avait la place pour l'emporter... "



90' + 4 PROLONGATION ! Les deux équipes semblent tellement tétanisées par l'enjeu qu'elles ne se sont pas livrées au cours de ces deux périodes... Elles pourraient jouer jusqu'au bout de la nuit sans inscrire de but... Place à la prolongation !


90' + 3 - Sur une récupération au milieu de la pelouse, Sierhius se projette et frappe de loin du droit. Sa tentative n'est pas cadrée.

90' - On entre dans le temps additionnel. Trois minutes pour faire la différence ! Sinon, ce sera une prolongation...

87' - Donis, sur un contre, centre au cordeau au premier poteau pour Sierhuis qui frappe en première intention et en pleine course du gauche. Mais, c''est en plein sur Kovácsik, le gardien hongrois. 

85' - Plus que 5 minutes dans le temps réglémentaire. Malheur à l'équipe qui encaissera le premier but !

79' - El Bilal Touré prend la place de Berisha. Reims va s'organiser en 4-4-2.

76' - Deuxième remplacements dans les rangs de Fehervar : Petrjak cède sa place à Hodzic qui va apporter sa fraîcheur (et sa taille !) à l'attaque magyare.

75' - Le moins que l'on puisse dire c'est que ce match ne brille pas par son intensité physique et technique... Aucune des deux équipes n'ose prendre de risques, comme depuis le début de la partie. L'enjeu prend très clairement le pas sur le jeu.

73' - Après un enchaînement de coups de pieds arrêtés, Fehervar obtient un corner, tiré au premier poteau. Contré par la défense rémoise, le ballon navigue devant le but de Rajkovic qui s'empresse de se jeter dessus pour écarter le danger.

70' - Nouveau changement offensif côté rémois : le Grec Donis prend la place de Kutesa.

68' - Côté hongrois, Zivzivadze, plutôt invisible ce soir sur la pelouse de la MOL Aréna Sóstó, cède sa place à Evandro.

66' - Le jeu penche clairement en faveur de Reims mais les Hongrois, en contre, savent se montrer dangereux, comme l'a montré cette frappe de Nego il y a quelques minutes. Les deux Français de Fehervar apportent régulièrement le danger sur le but de Rajkovic

63' - Premier changement pour Reims : Sierhuis, très bon lors de son entrée en jeu la semaine dernière à Genève, prend la place de Zeneli. Kutesa passe donc à gauche sur le front de l'attaque stadiste.

58' Reims a eu chaud ! - Parfaitement servi en retrait au point de penalty, Nego manque totalement sa frappe alors qu'il avait une occasion en or d'ouvrir le score. La plus belle depuis 58 minutes...

56' Carton jaune pour Foket - Au tour de Foket d'être averti dans les rangs du Stade : le latéral a accroché Petrjak au centre de la pelouse, tirant notamment sur son maillot. Ca fait déjà trois cartons côté rémois...

53' - Pour la première fois de la rencontre, Dia se projette, tout en puissance, et tente sa chance de l'entrée de la surface du droit. Le ballon est contré par un défenseur mais il a enfin réussi à se créer une situation.

50' - Depuis la gauche, Konan avance, avance et avance encore vers le rectangle de Fehervar. Si bien qu'il décide de décocher une frappe du pied gauche. Ce n'est pas cadré. Et de loin ! A 4 mètres au moins de la cage hongroise...
Aspect positif : Reims est revenu sur la pelouse avec meilleures intentions et a pris le contrôle du ballon.

49' Kutesa ! -
Belle percussion, côté droit, du Rémois qui, après un relais avec Dia dans la surface en une touche de balle (enfin !), se retrouve entre deux défenseurs qui le font tomber à terre... Il demande un penalty qu'il n'obtient, logiquement, pas.

46' -
C'est reparti à la MOL Aréna Sóstó entre Fehervar et Reims



MI-TEMPS :
La bonne nouvelle de ce début de rencontre, c'est la bonne assise défensive montrée par Reims et l'émergence d'un état d'esprit plus conquérant. Les mauvaises, c'est la grande fébrilité des Stadistes (déjà 12 fautes et deux cartons jaunes) associée à la gabegie technique qui réduit quasiment à néant toutes les initiatives offensives.


45' + 2 -
C'est la pause à la MOL Aréna Sóstó de Szekesfehervar.

45' + 1 Carton jaune pour Chavalerin - Chavalerin, un peu trop court face à Nego, fauche par derrière le milieu de Fehervar et reçoit un avertissement.

44' - Nouveau coup-franc dangereux pour les Hongrois aux 30 mètres. C'est une nouvelle fois bien frappé par Houri mais Dia coupe bien le cuir et permet la relance rémoise. Là-encore, une imprécision technique empêche la contre-attaque d'aller au bout.

40' - Sur une belle passe d'Abdelhamid, Foket est trouvé sur l'aile droite. Il centre directement, sans contrôle, fort mais aucun des attaquants rémois n'arrive à reprendre le ballon...

35' - Deux corners consécutifs pour Reims et deux échecs ! Le premier est mal tiré et traverse le terrain. Sur le second, les Rémois commettent une faute dans la surface, annihilant directement cette situation offensive.

30' Nouvelle occasion chaude pour Fehervar ! Sur un coup franc plein axe, Houri tente sa chance du droit, à mi-hauteur. La ballon, avec un rebond, passe juste à côté du montant gauche de Rajkovic.
Le danger se rapproche sur le but de Reims.

26' - Encore une incursion de Houri dans la surface rémoise... C'est repoussé par la défense mais Nikolov déclenche une frappe flottante : Rajkovic est sur la trajectoire mais aussi... sur le coup, dans une colère noire. Il faut dire que tout est parti d'une perte de balle de Munetsi en milieu de terrain.

23' Occasion pour Fehervar - Le milieu français Houri est vraiment le maestro de la formation magyare. En percutant dans l'axe, il a mis le feu à la défense de Reims. Esseulé sur la droite de la surface de Reims, il contrôlé de la poitrine et décoché une frappe puissante, juste au-dessus du but de Rajkovic.

20' (Petite) occasion pour Zeneli - Bien lancé dans la surface, Zivzivadze est rattrapé par un très bon Abdelhamid. Sur l'action suivante de l'autre côté du terrain, Zeneli provoque par ses dribbles dans la surface et rentre sur son pied droit dans la surface. Sa frappe est contrée en corner, repoussé par Stopira. C'était la première situation rémoise de la partie.

18' - Encore une erreur technique grossière sur l'aile gauche avec une passe terminant sa course hors du terrain. Toujours aucune occasion au bout de près de vingt minutes pour les Stadistes !

15' - Les deux défenses sont vraiment bien en place et les attaques n'arrivent pas à prendre le dessus. Mais Reims a relâché son pressing et les Hongrois jouent maintenant plus haut.

10' - Les Rémois se battent bien pour la récupération du ballon au milieu du terrain. Le combat entre les deux équipes pour le contrôle du ballon est plutôtt intéressant à suivre.
Cependant, comme face à Servette la semaine dernière, le Stade de Reims commet trop d'erreurs techniques. Les transmissions de balle ne sont pas assez précises pour mettre en danger les Hongrois.

9' - Carton jaune pour Berisha -
Totalement en retard, Berisha laisse traîner le pied et reçoit un avertissement.

8' -
Petit rythme dans ce début de match. Les deux équipes ont plutôt tendance à s'observer...

6' - Sur un coup-franc côté gauche, concédé par Foket pas loin de l'angle de la surface, Houri dépose un très bon centre dans la boîte. Mais le capitaine Abdelhamid a bien repoussé de la tête.

5' - Les Rémois monopolisent le ballon en ce début de partie. Ils se sont même procuré une première occasion de centre, bien repoussée par la défense magyare.

1' - C’est parti à Szekesfehervar ! L’arbitre de ce troisième tour de qualification, le Slovène Matej Jug, vient de siffler le coup d’envoi de cette première confrontation de l’histoire entre Fehervar et Reims. Ce sont les Rémois qui ont engagé.

Le MOL Fehervar a porté plusieurs noms dans son histoire. Auparavant nommé Videoton FC, il avait sorti les Girondins de Bordeaux de Jocelyn Gourvennec au troisième tour préliminaire de cette même compétition en 2017.
Plus loin encore, en 1985, les Hongrois - qui avaient sortis le PSG lors de leur épopée - ont disputé (et perdu) la finale de la Coupe de l’UEFA face au Real Madrid .







Contrairement à la semaine dernière à Genève, Abdelhamid prend place en défense centrale. A ses côtés, on retrouve le Belge Faes. Dans l'entre-jeu, Berisha est de nouveau titulaire aux côtés de Munetsi et Chavalerin.
Sur le front de l'attaque, enfin, David Guion fait confiance au trio Zeneli /Dia / Kutesa, laissant Touré sur le banc.

- Les remplaçants de Reims : Diouf, De Smet, Maresic, Cassama, Donis, Sierhuis, Touré.

.- Le Onze de Fehervar : Kovacsik - Bolla, Stopira, Musliu, Fiola - Nego, Houri, Nikolov, Hangya - Zivzivadze, Petriak.





Reims dans le guêpier hongrois

Déplacement périlleux pour le Stade de Reims qui affronte ce soir (18h) le Mol Fehervar (ex Videoton), du nom de son principal actionnaire, la compagnie pétrolière et gazière Mol. Une équipe habituée aux joutes européennes (Bordeaux l’avait appris à ses dépens il y a 3 ans) et invaincue sur sa pelouse depuis décembre 2019.


Pour sa première participation aux coupes d’Europe depuis 57 ans, c’est sur la scène continentale que le Stade de Reims a connu, pour l’instant, la seule joie de ce début de saison poussif.
Sur les cinq rencontres disputées par l’équipe rémoise cette saison, elle n’en a gagné qu’une, son match de 2e tour préliminaire de Ligue Europa contre le Servette de Genève (1-0) la semaine dernière. Un succès sans beaucoup de brio, symbole d’un onze encore en rodage avant son choc européen jeudi, puis la réception du Paris SG en L1 dimanche.

 «Pour la plupart des joueurs, c’était leur première rencontre européenne, on s’attendait à cette fébrilité», a dédramatisé l’entraîneur David Guion mardi en conférence de presse. «Il faudra être beaucoup plus entreprenant et ambitieux en Hongrie.»
Ses qualités, le Stade de Reims a eu du mal à les déployer lors de ses quatre premières rencontres de championnat. Après un nul encourageant à Monaco (2-2), les Champenois ont connu trois défaites sur la plus petite des marges face à Lille (1-0), Angers (1-0) et Metz (2-1).

"Pas facile de jouer sur deux tableaux"
Sur ces deux dernières journées de L1, les Rémois ont même terminé à chaque fois à dix contre onze, après les exclusions de Wout Faes et Marshall Munetsi. «Ce sont deux jeunes défenseurs, ils paient pour apprendre, a estimé David Guion. Quand on fait jouer de jeunes joueurs, il faut assumer. Ils peuvent se tromper mais ils apprennent aussi.»
Et cette jeunesse pourrait jouer des tours à Reims à l’heure de disputer une rencontre européenne sur un match sec à 1.300 km de la Champagne, ce qui réclamera nécessairement beaucoup de concentration et d’énergie.

«Ce n’est pas facile de jouer sur deux tableaux, a concédé le latéral droit Thomas Foket. Mais on a un groupe jeune qui a besoin d’enchaîner les matches. Parfois, c’est bien d’avoir une autre compétition pour pouvoir prendre de la confiance.»
L’international belge (2 sélections) a d’ailleurs été recruté à l’été 2018 pour son expérience, lui qui cumule 25 rencontres européennes disputées avec La Gantoise (D1 belge).
Le défenseur et son équipe avaient même atteint les huitièmes de finale de la Ligue des champions en 2016, puis de la Ligue Europa en 2017 en éliminant Tottenham en 16es de finale (1-0, 2-2).
«Je me souviens que quand on avait battu Tottenham, ce n’était pas notre meilleure période en championnat, s’est remémoré Thomas Foket. Une victoire en Coupe d’Europe peut nous permettre d’avoir une meilleure dynamique en championnat.»


Le Fehervar, une équipe expérimentée
Ce jeudi, les Rémois auront face à eux une équipe hongroise davantage habituée de ce genre de joutes. Vice-champion la saison dernière, Fehervar est plus connu sous son ancien nom, Videoton.
Le club installé dans la ville natale du Premier ministre hongrois Viktor Orban, qui en est un fervent supporter, avait éliminé Bordeaux au même stade il y a trois ans (1-2, 1-0).

Leader de son championnat après quatre journées, le Mol Fehervar, du nom de son principal actionnaire, la compagnie pétrolière et gazière Mol, devrait poser plus de problèmes aux Champenois que le Servette.
Les Hongrois se montrent généralement intraitables sur leur pelouse. En match officiel, ils ne se sont plus inclinés à domicile depuis une défaite 0-2 contre Paks en Championnat le 7 décembre 2019. Une série longue de plus de 9 mois et 15 matches.
«C’est une équipe très expérimentée, dotée d’un pouvoir offensif très intéressant et qui dispute la Coupe d’Europe tous les ans. On franchit un palier», reconnaît David Guion.

Et après ce match couperet, il restera un éventuel barrage le 1er octobre face aux Belges du Standard Liège ou aux Serbes du Vojvodina Novi Sad, pour une place en phase de poules qui comblerait le Stade de Reims.
Mais avant cela, les Rémois recevront le PSG, dimanche, pour la 5e journée de L1. Tout sauf un calendrier aisé...




  


Vu des Tribunes : l'actualité du Stade de Reims - Rédaction-conception : Michel HAMEL  

Le webzine du Stade de Reims