BEAUVAIS - STADE DE REIMS : 1-0

Mardi 4 février 2003 - Stade Pierre-Brisson - 25e journée de Ligue 2 - Arbitre : M. Lecellier

DE FREITAS, 61e

 

Reims trop fébrile

De Freitas face à Billong

 

Sur le plan du jeu, Reims n'a pas démérité à Beauvais mais s'est montré trop fébrile - tant en défense qu'en attaque - pour espérer ramener un résultat positif de ce déplacement chez un adversaire direct.

Seule satisfaction de cette rencontre : l'excellente prestation de Xavier Dudoit en milieu de terrain. L'ex-Lorientais est à la hauteur de sa réputation, contrairement à Matthias Verschave qui tarde à démontrer qu'il est bien le buteur attendu.

 

 

 

 

 

Denis Goavec : "Dudoit, c'est du bonus" - "Il fait preuve d'une grande assurance et apporte de la disponibilité dans le jeu. Il donne aussi de la vitesse au jeu et il a la capacité d'aller de l'avant, d'effacer un adversaire pour créer le décalage, au contraire de garçons comme Létang ou Laquait plus souvent tentés par le jeu latéral". (L'union - 06-02-03)


"Une grosse tache sur la copie" - « A chaque fois que nous avons été mis en difficultés, c'était de notre faute. Dans notre situation, il faut se surpasser. Nous devons être prêts à consentir tous les efforts. », ressasse Denis Goavec. « On ne peut pas se satisfaire d'une défaite mais j'ai quand même vu de bonnes choses. Après le but, nous avons, durant dix minutes, plus balancé vers l'avant que cherché à construire. L'habituelle confusion entre la vitesse et la précipitation. Mais, dans les dernières minutes, nous avons retrouvé les fondamentaux pour construire. Il y avait de bonnes intentions, du mouvement. Mais on doit gagner en efficacité. »

La qualité des centres, très en deçà de la moyenne, mardi, notamment chez Elouaari, est un symbole de ce dernier geste approximatif. Il faudra y remédier estime l'entraîneur qui conclue sur une note positive : « La copie reste bonne dans l'ensemble mais il y a une grosse tache. » (L'union - 06-02-03)


 

05-02-03 - Vu de Beauvais - Depuis le 26 octobre dernier, les Beauvaisiens n'avaient plus gagné. En s'imposant, hier soir, face à Reims, concurrent direct pour le maintien, ils se sont rassurés. La formation oisienne, qui a pris quatre points en trois jours, va mieux.

 

Lundi après-midi, à l'heure de l'entraînement, les Beauvaisiens affichaient un tout nouveau sourire. Deux jours après avoir obtenu un encourageant match nul à Istres, c'est dans la bonne humeur qu'ils s'étaient retrouvés.

Alors que Baptiste Gentili mettait en place un nouveau système de défense, intégrant notamment Price Jolibois, le tout nouveau latéral gauche, Jean-Robert Faucher, dans l'autre moitié de terrain, insistait sur l'attaque. L'attaque, véritable talon d'Achille de cette équipe beauvaisienne qui tarde à reprendre goût à la victoire, mais depuis son voyage à Istres les Beauvaisiens ont retrouvé le moral.

La preuve, hier, dès le coup d'envoi de la rencontre face à Reims. Les vingt-deux acteurs sont entrés en action depuis à peine trois minutes lorsque Poueys récupère un bon ballon de Bouden et s'offre une première occasion. Le ballon ne trouve malheureusement pas le cadre, mais les Oisiens ne se découragent pas. Bouden, très en vue en début de partie, profite d'une erreur du portier rémois pour tenter sa chance. La frappe est cette fois cadrée et il faut l'intervention du défenseur central Boniface pour dégager le ballon sur la ligne.

 

Bouden omniprésent

La toute nouvelle volonté beauvaisienne se démontre encore quelques instants plus tard avec Bouden, qui s'infiltre dans la surface. Face à lui, Tingry ferme bien l'angle. Bouden tente sa chance, mais la balle file hors du cadre. En moins de vingt minutes, les Oisiens s'offrent ainsi trois superbes occasions, qui ne donnent cependant rien, ce qui semble décourager les joueurs beauvaisiens.

Après une belle entame de match, ces derniers lèvent le pied. Appliqués et attentifs, ils ne sont pas mis en danger, mais, jusqu'au repos, ils ne tentent plus leur chance.

Au retour des vestiaires, les Beauvaisiens affichent les mêmes ambitions qu'en début de rencontre. De nouveau, ils se battent sur le moindre ballon et construisent. Venus à Pierre-Brisson avec la volonté affichée d'en repartir avec le point du match nul, les Rémois tentent de s'accrocher.

La délivrance, pour Beauvais, intervient à l'heure de jeu. De Freitas intercepte un ballon, s'appuie, sur sa droite, sur Thil. Face à Tingry, le capitaine beauvaisien ne tremble pas. Sa frappe pleine de sang-froid met alors un terme à 522 minutes sans but ! On respire dans le camp beauvaisien. On se fait également peur, car, sitôt après l'ouverture du score, Reims réagit. Tchami, entré en jeu quelques minutes plus tôt, profite d'un cafouillage de la défense pour servir Laurent au point de penalty. L'attaquant manque toutefois complètement sa frappe et le ballon s'envole finalement assez largement au-dessus de la transversale.

La partie s'anime alors puisque Beauvais obtient la balle du 2-0. De Freitas ouvre pour Savidan, qui tente instantanément sa chance. Tingry, d'un joli réflexe, boxe le ballon en corner. Le fameux second but se refuse aux Beauvaisiens puisque quelques instants plus tard Savidan et surtout Pardeilhan manquent la balle du KO, de quoi augmenter fortement la tension artérielle des supporters : alors que les Beauvaisiens se montrent incapables de conserver le moindre ballon, les Rémois s'offrent de belles occasions.


Des Rémois survoltés

La main de Grange et le pied de Pompière, impeccable hier soir à son poste de stoppeur, font alors des merveilles. En cette fin de match, les joueurs beauvaisiens souffrent, les supporters aussi. A 21 h 55, l'arbitre libère enfin tout le monde. Et Beauvais qui ne s'était plus imposé depuis le 26 octobre 2002 peut souffler, car ces trois points vont faire énormément de bien au moral, mais surtout au classement. Sandrine Lefèvre

 

 

LE DIRECT

 

19h15 - Les supporters rémois sont déjà à pied d'oeuvre à Pierre-Brisson. Ils sont plus de 150 à avoir fait le déplacement depuis la Marne, l'Aisne, l'Eure, l'Oise et la Région parisienne. Le ciel est dégagé mais la pelouse légèrement gelée en surface.

19h50 - Formation alignée par le Stade : Tingry - Billong, Liron, Boniface, Louiron - François, Laurent, Dudoit (n°23), Liabeuf - Elouaari, Verschave. Remplaçants : Lafond, Gondouin, Tchami, Frétard.

Côté beauvaisien, Poueys - que l'on annonçait suspendu - figure sur la feuille de match.

20h00 - C'est parti à Pierre-Brisson. Les Rémois évoluent en bleu et les Beauvaisiens en rouge.

 

Bouden : le poison beauvaisien.

- 3e : Poueys est sur le point d'ouvrir le score. Une perte de balle en milieu de terrain profite à l'attaquant beauvaisien qui se retrouve en face à face avec Tingry. Le ballon frôle le montant.

- 5e : réplique rémoise sous la forme d'un tir des 25 m de David François.

- 9e : Liabeuf, extrêmement actif depuis le début de la rencontre, s'offre lui aussi un face à face avec le gardien beauvaisien après une déviation de Elouaari, mais la balle est trop longue. En catastrophe, Grange peut dégager en corner.

- 11e : Poueys récupère la balle illicitement dans les mains de Tingry, alors que le gardien rémois est au sol. L'arbitre ne bronche pas. Sur le tir qui suit, Billong est à deux doigts de tromper son gardien en voulant dégager en corner. Heureusement, Tingry, de nouveau sur pied, est à la parade.

- 12e : Carton jaune pour Silas Billong.

- 18e : Nouveau face à face entre Tingry et un attaquant beauvaisien. Bouden bouscule Louiron, récupère la balle, pénètre dans la surface, élimine Liron d'un crocher intérieur et tire à bout portant sur Tingry qui détourne au prix d'une belle détente.

- 23e : C'est au tour des Rémois, qui jouent haut, d'aller porter le danger dans le camp beauvaisien. Vershave, bien démarqué par Elouaari qui vient d'effacer toute la défense en dribbles, est sur le point d'ouvrir le score. Grange détourne.

- 24e : carton jaune pour Liron à la suite d'un tacle appuyé aux 25 mètres. Le coup-franc ne donne rien.

- La balle circule bien côté rémois. Et pourtant, les meilleures occasions sont beauvaisiennes. Le plus souvent, elles sont le fruit des exploits individuels du Marocain Bouden, aussi esseulé que percutant en cette première mi-temps.

- 35e : Le niveau de jeu est descendu d'un ton à Beauvais. Peu d'événements à signaler, sinon une frappe de loin de Cédric Liabeuf qui passe largement au-dessus du cadre. Les Rémois se comportent bien, mais se font piéger en contre par les Beauvaisiens.

- En milieu de terrain, Dudoit est à la hauteur des attentes placées en lui. Ce joueur très technique est excellent dans la récupération et à l'origine de belles ouvertures dont ne profite pas le duo d'attaquants Vershave-Elouaari, un peu balbutiant ce soir. Interrogations aussi en défense où les Rémois éprouvent des difficultés à jouer correctement le hors-jeu. Cette situation leur a déjà valu plusieurs chaudes alertes.

 

DEUXIEME PERIODE

- 47e : première action dangereuse. Elle est rémoise. A la suite d'un superbe jeu en triangle entre François, Verschave et Liabeuf, l'ailier gauche rémois arme sa frappe. Le ballon frôle le montant.

- 55e : belle percée d'Elouaari sur le côté droit. Le jeune attaquant centre pour François. Frappe sèche du capitaine rémois. Grange détourne en corner.

- 56e : Liabeuf, pourtant auteur d'un excellent match, est remplacé par Tchami.

Elouaari glisse sur le côté gauche, et Tchami prend place sur le front de l'attaque. Il s'illustre d'entrée par une bonne combinaison avec Verschave qui provoque des sueurs froides dans la défense beauvaisienne.

 

- 61e : Beauvais : 1 - Reims : 0 - Contre des Beauvaisien après la récupération d'un ballon dans les pieds de Louiron. Tingry se met en opposition, relance sur Laurent qui ne parvient pas à contrôler le ballon. De Freitas récupère et trompe imparablement Tingry.

Dans la minute qui suit, le même Laurent, seul au point de penalty, est idéalement servi par Tchami. Il choisit de frapper en force. La balle passe au-dessus du cadre.

- 63e : passe en retrait pour Boniface qui laisse filer le ballon. Un Beauvaisien s'infiltre entre le défenseur et le gardien rémois. Tingry évite le pire.

- 73e : coup-franc de Dudoit aux 30m. Tchami est à la retombée du ballon mais manque le cadre.

- 77e : double remplacement à Reims. Laurent et Billong cèdent leur place à Frétard et Gondouin.

- 85e : les Rémois mettent la pression. Quatre corners consécutifs devant les buts beauvaisien. Sauvetage miraculeux de Grange sur un tir somptueux de Gondouin. Mais, gare aux contres picards...

- 87e : Tchami puis François bombardent Grange à bout portant, mais le gardien beauvaisien tient toujours.

- 89e : carton jaune pour Sébastien Gondouin.

C'est fini à Beauvais. C'est avec inquiétude que l'on suivra les rencontres de ce mercredi.

 

 

REGARD SUR LES DERNIERS REIMS-BEAUVAIS

 

clic Beauvais - Reims : 3-0 (match de préparation)

 

photo T.H.

clic Reims - Beauvais : 0-0 (championnat - aller)

 


"Vu des Tribunes" : l'actu du Stade - Rédaction-conception : Michel HAMEL