Horoscope Météo Télé Loto Annonces gratuites
Abonnement Contact Infos légales Impôts








•  Sports


Quand le Stade serre le point

 

Une rentrée pleine d'enthousiasme pour Mohamed Haddadou
 

 


De notre envoyé spécial Christophe Hébert


Près de quatre mois après la rencontre de Coupe de la Ligue (1-3), les Rémois foulaient à nouveau la pelouse de La Mosson. Resté pour une fois dans les vestiaires durant l'échauffement, Ladislas Lozano avait comme prévu décidé de repasser à une défense à cinq. Petite surprise, Balijon avait été appelé devant le filet à la place de Legrand.
Le 3-5-2 local était immédiatement en action. Après à peine 30 secondes, Arnaud était bien inspiré de donner un coup d'épaule régulier à Lafourcade qui filait aux buts. Dans la foulée, Mansaré sollicitait Balijon (1re). Il y avait encore une percée étonnante du même Mansaré qui parvenait jusqu'au portier mais ratait le cadre (15e).

Hebbar, hélas !
Après cette entame tonitruante, les hommes de Jean-François Domergue gardaient bien l'initiative et ne s'approchaient plus de la cage stadiste. Les Rémois faisaient preuve de la solidarité nécessaire face au jeu aérien maison, au dribble de Mansaré ou encore aux déviations de Bugnet. Mais ils ne sortaient que rarement.
Hebbar était tout de même près du bonheur. Viviani pouvait s'estimer heureux que la frappe déviée de ce dernier lui arrive dans les gants alors qu'il avait les fesses au sol (10e). Un coup franc de Leroy passait largement à côté (17e).
Sur une accélération dont il a le secret, Diané grillait toute la défense mais il était déséquilibré par Michalowski alors que la route du but était grande ouverte (30e). Balijon n'avait qu'une sortie à la limite de sa surface à réaliser devant Mansaré (32e).
C'était le stade qui finissait mieux la mi-temps. Un slalom de Barbier était ponctué d'une frappe de Dossevi hors cadre (45e).
Ce sont les partenaires d'Arnaud qui débutaient le mieux la seconde, jouant plus haut et posant des problèmes aux Montpellierains.
Les Héraultais devaient attendre la 63e pour voir Lafourcade frapper de peu à côté après un centre en retrait de Mansaré. Après avoir débuté la saison par 3 défaites et 2 nuls à domicile, les protégés de Nicollin se sont taillés une solidité sur leur terre puisqu'ils restaient avant hier soir sur 7 victoires et 2 nuls.
Mais les Rouge et Blanc avaient à cœur de ne pas revenir bredouilles après deux défaites hors de leur base (Sedan et Grenoble), mais aussi deux défaites face à Montpellier venu s'imposer à Delaune en septembre (2-0). Et ils continuaient de fournir les efforts nécessaires pour mettre fin à ces séries.

Haddadou finit fort
Les Montpellierains au repos forcé la semaine dernière (match remis à Montpellier) ne parvenaient pas à passer la vitesse supérieure. Plus une occasion à signaler pour eux hormis deux ballons chauds mal négociés par Balijon dans le temps additionnel.
En revanche, leurs hôtes s'en offraient trois et étaient bien près d'emporter le gros lot. Seul au deuxième poteau sur corner, Hebbar frappait au dessus (75e). Puis Haddadou en déséquilibre manquait le but alors qu'il était en position idéale (88e). Haddadou, encore, enroulait une frappe de peu au dessus (91e).
Mais ce point suffisait largement au bonheur des Rémois. Allez, plus que sept a glané et le maintien sera assuré.

REIMS : Balijon ; Barbier, Ongoly, Arnaud, Delmotte, Leroy ; Cazarelly (Haddadou, 81e), Hebbar, Didot ; Diané, Dossevi (Blayac, 61e).



Dernière heure
[Toutes les dépêches]

© L'Union de Reims 2002-2005 - Tous droits réservés