Horoscope Météo Télé Cinéma Loto
Abonnement Contact Infos légales Calcul de l'impôt sur le revenu Annonces légales








•  Istres-Reims : 3-0


Le Stade mis dans le vent

 


29-04-06 - Concédant sa plus large défaite de la saison, le Stade a été battu par un rival plus déterminé. Le FC Istres a assuré et sans doute plmobé le défi de Delmotte et Cie de terminer meilleure défense.
D'un côté des Istréens soucieux d'engranger encore une victoire « pour éviter le scénario catastrophe », selon Jean-Louis Gasset, et, de l'autre, des Rémois cherchant à conforter leur rang: l'affiche n'avait pourtant pas attiré la foule, hier à Parsemain.
C'était sans compter sur le vent qui s'était invité (en même temps que les sachets plastiques de la déchetterie proche), traversant une enceinte aussi vite que mal fagotée. L'expérience locale évaluait ce mistral à 70 km/h. Sauf que, par bourrasques, l'anémomètre s'affolait encore plus.

Le grand Djetou

Un élément que les Rouge et Blanc eurent les pires difficultés à apprivoiser. Jouant d'abord avec ce souffle dans le dos, ils tentèrent de poser le ballon au sol mais Riou n'eut à s'employer que sur une frappe de Farssane (19e).
Les autres alertes vinrent par Ielsch qui, malin, tenta de tirer profit des circonstances sur coup franc (28e) puis sur corner (37e).
En face, le onze mauve, bâti en 3-5-2, patient, sortait parfois et toujours par la gauche où Malouda, le petit frère, faisait preuve d'une activité débordante.
C'est pourtant de la droite qu'était survenu le mal lorsque Didot contra Hamed au terme d'un mouvement collectif (23e). Sur le corner de Malouda, Djetou s'éleva pour son premier but de la saison.
Plutôt robuste dans les airs, le Stade était surpris. Même privés de leur duo Viale-Bochu purgeant une suspension alors qu'il était l'auteur de leurs six derniers buts, les Provençaux avaient trouvé la solution.
Sentant son équipe loin de son meilleur rendement, Thierry Froger décida d'incorporer Lundblad dès la reprise. Histoire aussi de conserver davantage le cuir. En vain car Istres prenait le large sur un service de Cid pour Maurel.
Plus rapide que Delmotte, l'actif milieu doublait la mise même si Balijon freinait le cuir (50e).

Défense aux abois
Lundbald et Nzigou contrés par Riou auraient pu entretenir l'espoir (51e puis 60e) mais, dominateurs dans la possession de balle, les Stadistes devaient laisser le FCIOP solliciter Balijon, captant un lob de Cavalli (72e) avant de sortir vainqueur de son duel avec M'Futi (75e) puis d'être impérial sur une frappe de Cavalli (91e).
Entre-temps, les Méridionaux, efficaces, avaient frappé. Sur un corner renvoyé par Bonnal, Sichi était plus prompt que Boulanger (80e). Son premier ballon pour sa première minute en L2 !
Une bonne note pour finir mais elle n'est pas rémoise...
Reims a écopé de 750 euros d'amende pour usage d'engins pyrotechniques lors du match contre Sète.
Philippe Launay

REIMS : Balijon ; Truchet, Léonard, Delmotte (cap), Ielsch ; Farssane (Lundblad, 46e), Bonnal, Baldé, Didot (Boulanger, 51e) ; Féret ; Nzigou (Elouaari, 74e).


reimsvdt.com



Dernière heure
[Toutes les dépêches]

© L'Union de Reims 2002-2005 - Tous droits réservés