Horoscope Météo Télé Cinéma Loto
Abonnement Contact Infos légales Calcul de l'impôt sur le revenu Annonces légales








•  Stade de Reims


On s'arrache Akouzar !


L'élégance d'un gaucher que David François compare à son copain de promotion stadiste Denis Abed (ex-Metz, Lille)"en plus rapide".
 

 


30-12-06 - Les propositions rémoises suscitent des convoitises. Beauvais fait de l'obstruction mais le Stade est sûr de son bon droit.

Pour avoir proposé un contrat pro au Beauvaisien Abdeslam Akouzar, le Stade de Reims se retrouve Ð malgré lui et le principal intéressé Ð au cœur d'un imbroglio « juridique ». Par le biais de son président, Alain Piquant (parti, depuis, en vacances à l'ële de la Réunion), l'ASBO réclame une indemnité de mutation que Jean-Pierre Caillot se refuse à verser : « Il a 24 ans et il est passé cinq mois chez eux. Le problème, c'est que d'autres agents et d'autres clubs (NDLR : dont Guingamp) se sont manifestés. ».

Un match amical.
« Notre façon de faire a été tout à fait conforme », insiste le président « rouge et blanc » qui, « pour éviter les quiproquos », est allé jusqu'à proposer de disputer un match amical dont la recette serait revenue à l'ASBO.
Fin de non recevoir et donc bras de fer en perspective puisque du côté de Beauvais, la ligne dure semble prévaloir, comme le confirme le « no comment » du siège.
Sûr de son bon droit, Jean-Pierre Caillot a présenté, jeudi soir, à Abdeslam Akouzar, un engagement ferme « jusqu'à la fin de la saison, plus deux années ». « Akouzar était libre comme amateur. Il y a eu beaucoup de bruit autour de choses qui ne sont pas fondées. Le contrat de travail va être envoyé à la DNCG ».
Comme ses nouveaux coéquipiers et l'autre renfort, le Brésilien Henrique, l'ex-Beauvaisien reprendra l'entraînement lundi 1er janvier, à 14 heures : « Nous espérons que sa licence sera retournée à temps pour qu'il puisse être susceptible d'être aligné le 12 janvier » précise Jean-Pierre Caillot.

« Vitesse de dribble »
« Abdel, tu vas nous manquer, bonne chance », « Abdel, merci et bonne chance ». Les banderoles déployées par les supporters beauvaisiens témoignent à elles seules de la cote du Marocain d'origine, repéré par David François : « Avec également Thierry Froger, Stéphane Guilleman et la personne qui travaille pour nous en région parisienne, nous avons dû le voir 7 ou 8 fois ».
« Il jouait à Wasquehal la saison dernière. Ce sont des relations qui me l'ont signalé. », explique David François, séduit « par la vitesse de dribble » de ce joueur de flanc (gauche), « qui n'a pas un gabarit extraordinaire (1, 75 m ; 70 kg) mais qui est vif et actif » : « Il peut donner de la profondeur et de l'accélération à notre jeu. Il intéressait beaucoup de recruteurs de L2 » Au poste, mais dans un registre différent de Sylvain Didot : « Il a six mois pour se faire la patte. », conclut le superviseur du Stade.
Jean-Pierre Prault



reimsvdt.com



Dernière heure
[Toutes les dépêches]

© L'Union de Reims 2002-2005 - Tous droits réservés