Horoscope Météo Télé Cinéma Loto
Abonnement Contact Infos légales Calcul de l'impôt sur le revenu Annonces légales








•  Reims-Istres : 1-2 - Ligue 2


Les bonnes choses ont une fin

Indigent en première période, le Stade a subi sa première défaite à Delaune. Le coup d'arrêt est sérieux même si la 8e place est préservée.


17-11-06 - «Manque de lucidité, mauvaise récupération de balle. Nous avons eu trop d'absences pour gagner en L2 », résumait brutalement Thierry Froger après l'échec, le second d'affilée (une première cette saison), face à un Istres réaliste.
Le coach avait pourtant insisté sur l'entame, cruciale pour son groupe « déçu par l'ampleur du dernier résultat ».
Le problème est que son homologue Bernard Rodriguez avait fait le pari de l'offensive avec deux attaquants, Viale soutenant le seul attendu, Goussé. Au milieu, Souari, M'Futi ou Sichi sont aussi connus pour leur aisance à aller de l'avant.

« Non match »
Le coach sudiste justifiait cette option : « A ce que je sache, nous n'avions pas pris de but à l'hôtel. On démarre donc à 0-0 et les garçons ont affiché l'état d'esprit pour gagner. On a eu la réussite et un très bon Riou aussi. Cela prouve que le football, ce n'est pas que technique. Les 14 gars se sont mis minables. C'est la recette du métier. »
Istres prenait donc l'initiative. Il mettait le grain de folie. Avec M'Futi, il alignait les enchaînements quand les Stadistes peinaient à se mettre en mouvement malgré la volonté de Tiéné.
Logiquement, Sichi trouvait l'ouverture avec un but inédit. Lui qui avait déjà marqué contre le Stade, à Parsemain en mai dernier pour sa première apparition chez les pros.
Un coup de massue pour les Marnais en difficulté, voire en détresse. « On faisait un non-match. On avait du mal à se secouer », confessait Froger.
Et puisque rien ne voulait tourner, Féret (tête bandée) perdait de sa superbe après un choc avec l'imposant Bilica puis Giraudon (contracture à la cuisse gauche) devait renoncer.
Sans tonus, les Rouge et Blanc s'exposaient aux velléités de Violets solidaires et habiles balle au pied. La réalisation de Goussé couronnait cette envie.
Comment le Stade allait-il réagir ? En changeant son système avec l'incorporation de Baleguhé qui amenait sa masse athlétique dès la reprise.
Et, le scénario prenait la tournure voulue. Ielsch relança la partie (52e). Moins serein, Rodriguez sortit Viale pour un cinquième défenseur.

L'espoir avec Ielsch ... puis Liébus
Malgré son déchet, le Stade commençait le siège d'un Riou adossé à la Batteux. Mais, il était à découvert. Ce dont profitaient les Méridionaux. Heureusement, Liébus déviait le penalty de Gousse pour maintenir les siens à flots (61e). « J'ai cru le match perdu », jurait Rodriguez.
Avec un Ielsch entreprenant et un Féret déjouant enfin l'individuelle dont il était victime, les Provençaux n'avaient pas trop de leurs coups chafouins pour hacher les débats.
Retour à la tourangelle ? L'entrée de Lundblad, pour Burle (ligament interne du genou), pour un 4-3-3 « va-tout » alimentait cet espoir.
Au final pourtant, les Istréens se congratulaient devant des Rémois prostrés. Une scène dont on avait cru Delaune à l'abri. « On a toujours trouvé la solution à domicile », remarquait Froger, insinuant que ses hommes pensaient qu'il en serait encore de même.
« Il y a les blessures, la fatigue et aussi un relâchement. Cela doit nous remettre les pieds sur terre », concluait-il en espérant que la parenthèse Coupe permette de « récupérer de l'énergie ».
Philippe Launay

Le fil de match

5e : Fauré récupère un ballon dans les pieds de Coulibaly. Il sert Bonnal qui décale Tiéné, à l'entrée de la surface. Le gaucher arme une frappe que contre Maurel.
9e: bon appel de Maurel sur la droite. Alerté par Sichi, il centre devant le cbut obligeant Baldé à concéder un corner sous la pression de Viale.
13e : coup franc aux 20 m concédé par Baldé sur M'Futi. La frappe de Goussé est freinée par le mur. Maurel et Bilica ratent la reprise.
17e : corner concédé par Burle sur une percussion de M'Futi. Sichi le frappe directement, laissant Liébus pantois. C'est le premier but istréen à l'extérieur depuis l'ouverture de la saison (0-1).
22e : Giraudon, monté sur la gauche, sert Tiéné qui part dans une série de dribbles mais écrase sa frappe.
26e : sur un contre rondement mené, M'Futi alerte Liébus qui repousse. Barbier écarte devant Viale mais dans les pieds de Souari qui rate le cadre.
34e : Féret trouve Fauré à la limite du hors jeu mais Riou s'interpose, du pied, sur l'essai de son ancien équipier.
35e : sur un ballon préalablement perdu par Barbier à la médiane, Istres contre et Souari centre. Astucieusement, Viale embarque la charnière centrale en passant au-dessus du ballon. Goussé, en embuscade, en profite pour prendre Liébus à contre-pied (0-2).
49e : coup franc de Féret pour la tête de Baleguhé mais Riou écarte en corner. Sur celui-ci, Ielsch puis Fontenette tentent leur chance. En vain.
52e : Ielsch profite d'une montée de Fontenette et s'engage sur le flanc droit. Dans la surface, il crochette Bilica et Coulibaly pour retrouver son pied gauche avec lequel il fusille Riou. Son premier but de la saison (1-2).
61e : Burle est contré au milieu de terrain. Sur le contre, Baldé fauche l'excellent M'Futi dans les 16 m. Goussé frappe le penalty indiscutable. Sur la gauche d'un Liébus parti du bon côté.
68e : mouvement amorcé par Tiéné et relayé par Fauré vers Féret. Celui-ci ouvre vers Baleguhé qui cherche à contrôler aux 10 m alors qu'un coup de tête aurait été plus efficace.
71e : percée de Tiéné. Ielsch trouve Baleguhé qui perd son duel face à Riou. Féret reprend mais est hors-jeu.
73e : corner obtenu par Baleguhé et botté par Ielsch. Baldé puis Burle s'imposent dans les airs mais Barbier voit sa reprise du gauche filer à côté.
76e : Liébus sort au pied devant Souari, lancé par M'Futi, puis capte aisément son autre essai dans la foulée.
80e : corners de Féret. Sur le premier, Riou claque une tête de Burle. Sur le second, ni Barbier, ni Baldé n'exploite un raté de Maurel.
85e : coup franc de Tiéné. Fauré devance Riou de la tête mais perd le ballon de vue. Le portier n'a plus qu'à le cueillir.
89e : Comminges lance Tiéné dont le centre ne peut être converti par Baleguhé et Lundblad, trop courts.
92e : Barbier ouvre vers Fauré qui essaie de lober Riou encore vaillant, comme sur l'ultime essai de Ielsch.

6.500 spectateurs. Arbitre : M. Jaffredo. Buts : pour Reims, Ielsch (52e) ; pour Istres, Sichi (17e), Goussé (35e). Avertissements : au Rémois Burle (29e); aux Istréens Coulibaly (30e), Bakour (85e).
REIMS : Liébus ; Fontenette, Baldé, Barbier (cap), Giraudon (Comminges, 25e) ; Ielsch, Bonnal (Baleguhé, 46e), Burle (Lundblad, 84e), Tiéné ; Féret, Fauré.
ISTRES : Riou (cap) ; Maurel, Coulibaly, Bilica, Bakour ; M'Futi, El-Brazi, Sichi, Souari; Viale (Monteiro, 54e), Goussé (Charlot, 87e).


HOMMAGE - Une minute de silence a été respectée en hommage à Noël Lapierre, ancien pompier et, depuis cinq ans, stadier bénévole à Delaune.
ENTRAINEMENT - Au repos ce week-end, le Stade ne retrouvera pas les Thiolettes avant lundi après-midi (15 h 30).




reimsvdt.com



Dernière heure
[Toutes les dépêches]

© L'Union de Reims 2002-2005 - Tous droits réservés