img transparente
L'Ardennais

Ce site nécessite le plugin Flash©

Cliquez ici pour l'installer

 

Votre commune en direct

img transparente
 18 août 2007
 Vous êtes ici : Accueil > Article : C'est bon pour le moral !

Reims  

C'est bon pour le moral !


Agrandir la photo
Comme la saison passée, les Rémois comptent six points en quatre matches.

D'abord en danger, le Stade, désormais 8e a su se tirer d'affaire pour battre Niort et quitter Delaune sous les vivats. Tout bon pour la prise de confiance collective.

AVEC Reims, il se passe toujours quelque chose dans les dix premières minutes. Pris de vitesse dans cet intervalle temps à trois reprises depuis fin juillet, le Stade a, cette fois, inversé la tendance. Une première donc cette saison.
Sur leur première frappe cadrée (9e), les Rouge et Blanc ouvraient le score sur un coup de patte astucieux de Kermorgant. Exactement ce que voulait Froger qui misait sur ce réalisme.
Pour avoir mis beaucoup de conviction dès l'entame, Fauré et les siens étaient récompensés. Il fallait bien cela pour se mettre dans les meilleures dispositions car la suite, malgré plusieurs ballons chauds devant Klein, ne fut pas des plus sécurisantes.

Marco, poteau

Niort y est pour beaucoup. Pas manchots, les Chamois, opposent au style direct rémois, une construction plus léchée.
Le poteau gauche de Liébus et Giraudon, au pied du même montant « carré » avec le Stade, venaient à la rescousse d'un ensemble encore parfois menaçant mais surtout menacé.
Le travail défensif, notamment au milieu, ne suffisait pas pour sécuriser une arrière-garde souvent prise de vitesse et concédant beaucoup d'occasions.
Non sans mal, le Stade rejoignait le vestiaire avec ce bonus. Séduisants, les Chamois, comme face à Sedan, payaient leur inefficacité. « Sur le nombre d'occasions (5 franches), on doit au moins en mettre une », pestait Jacky Bonnevay. « Dominer et bien jouer, c'est bien. Mais, marquer, c'est mieux. On manque de réalisme et on rate le coche comme cela. »
Thierry Froger

Publicité

rebondissait sur ces dires et confirmait que « l'on pouvait être heureux à 1-0 au repos. En marquant tôt, nous avons modifié leurs plans en les obligeant à jouer. Mais, nous avons été ballottés. »
A la reprise, sans Devaux diminué (mollet) remplacé par Ayasse, le Stade, avec Baldé reculant dans l'axe de la défense, se montre plus consistant.
Sans doute les Deux-Sévriens, qualifiés mardi en Coupe de la Ligue, accusent-ils une baisse de régime mais les Marnais sont surtout plus agressifs.

Maîtrise

« Nous avions la mainmise sur le jeu avant le repos mais plus après, regrettait Bonnevay. Nous avons lutté mais nos situations étaient moins nettes. »
Le Stade, plus compact, maîtrisait ce second acte moins rythmé.
Le penalty logique et le coup de génie de Fauré donnaient de l'ampleur (exagérément) mais qui s'en plaindra ? Après tout, comme la saison passée, et tout le monde alors s'en gargarisait, le Stade compte six points en quatre matches.
Deux victoires à domicile et deux revers loin de Delaune. Tout le monde chez les Rouge et Blanc était unanime pour souligner qu'il fallait rompre cette série pour la faire fructifier.
A Gueugnon dès vendredi. Après tout, le onze bourguignon n'a pas la carrure de Nantes ou de Grenoble, le nouveau leader.
Philippe Launay

img transparente

img transparente

Articlé paru le : 18 août 2007




www.reimsvdt.com


Les articles de la commune de Reims
Les articles sur le même thème

Haut de page

Il y a 0 commentaire
Réagir : poster un commentaire

Les bons plans

Agenda - Notre sélection

Loisirs

Les souterrains de la citadelle de LAON
Laon

Exposition

L'art de la sieste
Reims -Parc de Champagne -Du 23/06/2007 au 07/10/2007

Agenda - Recherche

Type :
Date :
Commune :
Tous les événements
img transparente