HUMEUR

LES   CHRONIQUES  DE   PAOLO   92

 

Aime ou Haine ?
4 mai 2007 - Istres-Reims : 2-2

 

Tout avait pourtant bien commencé,
Habib Jean Baldé ouvrant son compteur but à Reims dés le début de la partie , Tagro Baléguhé doublant la marque (montrant son professionnalisme malgré le peu de reconnaissance dont il est l'objet de la part de la Présidence ) les rémois retournent aux vestiaires avec 2 buts d'avance à la mi-temps, ce qui n'était jamais arrivé loin d'Auguste-Delaune.

 

Le vent tourne , les moustiques piquent

Manque de chance , avec les punitions que lui avait infligées le fier ibère Lozano, Julien Viale est revanchard vis-à-vis du club champenois. Alors qu'il avait fait preuve d'une inefficacité chronique en " Rouge et Blanc " l'ancien lyonnais crucifie notre Tintin qui joue certainement son dernier match professionnel.
Passé l'heure de jeu, en bon brésilien, Henrique décide de casser du bois et se fait expulser suite à un second carton jaune. Malgré la rentrée de Comminges à la place de Cédric Fauré, les rémois cèdent l'égalisation sur un but de kharbouch.
Dans un match brouillon, Reims arrive quand même à prendre un point face à l'avant dernier du championnat.

 

Et voilà maintenant qu'il se casse une jambe !
Celui qui par sa coupe a réussi à rendre jaloux le capitaine castelroussin Teddy Bertin pour quelques centimètres et que l'on a pris pour habitude d'appeler Méga-tifs dans le monde très fermé du championnat de Ligue 2, vient pour la première fois de la saison de voir son équipe mener avec deux buts d'écart à l'extérieur (certes contre l'avant-dernier) mais n'a pas su conserver ce résultat face une équipe qui a déjà 9 orteils en national .
Un bilan globalement Négatif une nouvelle fois.

 

Vous me direz que le N avec ses deux jambes ressemble plus à un footballeur mais compte tenu du nombre de blessures dans l'effectif rémois, une jambe de secours n'était pas tout à fait inutile.

 

L'objectif initial s'éloignant, sa crédibilité auprès du Président Jean-Pierre Caillot est elle en danger ?
Certaines légendes (entendues dans les landes de Delaune) affirment que l'entraîneur rémois a promis qu'il n'irait chez le coiffeur que lorsque l'équipe qu'il dirige montera en première division. D'ailleurs, le sobriquet de " Père Fourrasse " pourrait lui être attribué dans quelques années, le temps que le stade se construise, que le club grandisse… et que ses cheveux poussent.
Certes, Thierry Froger restera à jamais pour ses joueurs " Sanson " sur son banc de touche mais certains supporters voulant le voir partir souhaiteraient prendre l'habit de Dalila et profiter de son sommeil profond le vendredi soir pour lui faire perdre son pouvoir de séduction sur la Présidence. Dommage pour eux , que son adjoint Stéphane Guilleman se croit obliger de suppléer le patron.

 

Ce piètre match nul (venant après deux défaite et avant un déplacement difficile en Normandie face à Caen vendredi prochain) permet de mettre le compteur-points à 46 en ce week-end précédent la commémoration du 8 mai et d'être ainsi éviter la parfaite osmose avec l'Histoire de France.

 

Malgré cet écart d'un , comment ne pas faire le parallèle :
- La débâcle : dix malheureux petits points récoltés en 17 matches à l'extérieur et des défaites de plus en plus fréquentes à domicile.
- L' occupation : on a l'impression depuis la fin janvier que la pratique du football est synonyme de STO ( service du Travail Obligatoire ) pour les joueurs mais également pour le staff technique. Quant aux supporters , la carte d'abonnement donne autant de saveurs qu'une carte de rationnement
- La victoire : mais pour voir cela au Stade de Reims, il va falloir attendre encore de longues années… à moins d'un débarquement rapide.

 

Pour rassurer Thierry, il ne sera pas le seul à ne pas arriver à obtenir 50, surtout ce dimanche.
Espérons qu'un autre rémois comprendra qu'en n'atteignant pas le chiffre de 50, on ne peut rester Président.



Paolo 92

 



 


Les autres chroniques
Thierry ne veut pas d'eux
Air bad en Audi mate
Faut-il l'aider ?
T'as gros coeur
Tours noie des Cheikhs
L'effet néant
Le mois du blanc
Loto stop
Enfin des clubs échangistes à Reims

Rudy m'enterre

JPC en croc mors
Tout en Cour
" Je… Nous " A Taire
Tagro... si !

Tours demain
N'attends que ruade de l'amitié d'un âne

Avec Labeyrie, des Fêtes assurées
Pas de cadeau à Noël
Caillot en veine
C'est le Bouquet

Pas de miracle
Le Stade a bonne mine
La peau du Cha...
Tous, un peu Loco

Le Banc bout, le Banc cale
3 points, c'est mieux

Pas chouette du tout


LES   CHRONIQUES  DE   PAOLO   92
Contre-indication : Nous mettons en garde les "Oui-Oui" contre le danger que peut représenter la lecture de cette chronique pour leur équilibre physiologique.
 


Vu des Tribunes : l'actualité du Stade de Reims - Rédaction-conception : Michel HAMEL

www.reimsvdt.com