HUMEUR

LES   CHRONIQUES  DE   PAOLO   92


 

SYLVAIN DIDOT FÊTE SES 31 ANS

8 octobre 2006

Portrait

Quand Captain se met sur son 31


Alors, Sylvain rime avec trente et un.
Un an de plus. L'épreuve était plus difficile pour lui ( changer de dizaine ça marque et je parle d'expérience ), quand il y a un an, je titrais pour son trentième anniversaire : "Si le vin est bon"   attention jeu de mots !

 

Tel un grand cru de Bordeaux , notre breton se bonifie avec le temps. Loin de moi de le comparer avec du champagne car le n°25 "Rouge et Blanc" n'est pas du genre à buller dans son coin sur le terrain ou au calme à l'infirmerie.

 

Une barrette en plus au passage

Avec plus de 100 matches (dont 91 en compétition officielle) sous le maillot rouge et blanc, Sylvain fait partie des "meubles" du club champenois au même titre qu'Olivier Tingry et Alexandre Barbier.
Quoi de plus normal de lui proposer au début de la saison, le capitanat de l'équipe suite à l'arrêt de la carrière du célèbre n°15 rémois.
La succession était difficile. Prendre la suite du charismatique Christophe Delmotte n'était pas chose aisée. Certes en fidèle lieutenant, il l'avait suppléé la saison dernière dans ce rôle difficile de meneur du groupe. Et là , dans un groupe sain, il a su trouver les relais pour que la passation se fasse en douceur.
Ce qui est bien avec Sylvain, c'est qu'il a une très grande aptitude à s'adapter à toute nouvelle situation. Un recrutement quelque peu insolite (abondance de milieux défensifs) en début de saison a obligé Thierry Froger à faire jouer le natif de Lannion plus haut que par le passé.

 

Captain fracasse la barre

Et le résultat ne s'est pas fait attendre : en 12 matches officiels , il a déjà distillé pas moins de 5 passes décisives et a manqué d'ouvrir son "compteur buts" en toute fin de match à Châteauroux, son centre-tir s'écrasant sur la barre transversale de Fernandez.

 

Quel Cadeau ?

Avec ses malheureux 61 kilos, Sylvain n'a pas de soucis côté régime et peut allégrement prendre deux parts du traditionnel gâteau d'anniversaire. Mais il doit avoir envie de prendre à pleines dents ce challenge sportif qui se profile :

 

- Naturellement tout le monde pense que l'équipe va essayer de lui offrir une victoire en huitième de finale de la coupe de la ligue contre Monaco, afin qu'il ait une possibilité de jouer en quart, contre son frère cadet Etienne, en cas de victoire de Rennes contre Lille.
- En bon capitaine, Sylvain ne manquera pas de rappeler à son entourage que la priorité est le match de vendredi prochain contre Tours que tout le monde voit déjà gagné. Il prendra certainement en exemple la performance de Brest qui est allé faire match nul à Grenoble alors que les isérois restaient aussi sur 5 victoires consécutives en championnat.
- Personnellement, je pense que le match le plus important à ses yeux se situera au Havre devant les caméras d'Eurosport face à un prétendant sérieux à la montée en ligue 1. A cette ligue 1 que Sylvain a connu une saison à Toulouse ( Département 31, un signe peut être ) avant de venir dans la cité des Sacres et qui n'est peut être pas si loin si on s'en donne les moyens du coté de Delaune.

 

On a pour habitude de citer Liebus, Féret et Fauré comme les pièces essentielles de ce Reims 2006/2007. Mais comme les Mousquetaires, il ne faut surtout pas oublier le quatrième.

 

Joyeux anniversaire Sylvain
Et un grand merci de la part de tous les supporters



Paolo 92



Sylvain et son frère Etienne

 

Chroniques précédentes
Avec Labeyrie, des Fêtes assurées
Pas de cadeau à Noël
Caillot en veine
C'est le Bouquet

Pas de miracle
Le Stade a bonne mine
La peau du Cha...
Tous, un peu Loco

Le Banc bout, le Banc cale
3 points, c'est mieux

Pas chouette du tout

 


Vu des Tribunes : l'actualité du Stade de Reims - Rédaction-conception : Michel HAMEL

www.reimsvdt.com