HUMEUR

LES   CHRONIQUES  DE   PAOLO   92

 

Le mois du blanc
2 décembre 2006

 

Comme moi, vous aurez certainement remarqué que les grandes surfaces commerciales anticipent de plus en plus les événements. La rentrée scolaire en juillet, Noël en novembre, le mois du blanc en décembre et tout le monde suit le mouvement : bientôt mon facteur me proposera le calendrier 2008 en février pour éviter de se faire griller par les éboueurs, les pompiers et autres égoutiers.

 

Selon certaines sources rémoises, le magasin "Aux Champs" de Sedan proposera une braderie des articles du club faisant référence au championnat de Ligue 1 dès la trêve hivernale. Sens de l'anticipation du responsable commercial ou simple bon sens paysan, je vous laisse le choix.

 

Alors quand, après un blanc médiatique de plusieurs longues semaines (lié peut-être aux piètres performances de l'équipe des Rouge et Blanc) le Président Jean-Pierre Caillot reprend la parole, on peut comprendre une certaine hésitation dans la compréhension des événements du moment avec une telle confusion dans le calendrier.

 

Quand on lui parle de la venue prochaine à Delaune de Boli, il pense immédiatement en homme surmené à literie, multispire latex et dodo. Il faut dire que pour ses salariés, celui qu'ils appellent affectueusement sous le sobriquet de "Je Pieute en Cabine", le boss est du genre à tirer un peu trop sur la couverture, surtout si elle est médiatique.

 

Dans de Beaux Draps
Pour rester donc dans le textile, Jean-Pierre Caillot (l'homme qui préfère l'apparat à la parure) s'est pourtant mis dans de beaux draps en choisissant d'évoquer les thèmes de racisme (désolé pour le titre chauvin de cette chronique) et de Violence dans des manifestations précédant le match de la 18ème journée de championnat contre Caen et en présence des caméras d'Eurosport.


Certes, et je le crois volontiers, cette décision remonte à plusieurs semaines, mais il aurait été préférable à mon avis de les reporter compte tenu du climat ambiant :


- Les événements du Parc des Princes sont dramatiques et un risque de débordements aux abords du stade n'est pas à exclure dimanche avec la fermeture partielle de la Tribune Boulogne. Même si tout le monde a un avis sur les causes de cette déraison, est-il souhaitable d'un Président de club où ce genre d'incidents ne s'est jamais produit, s'exprime en lieu et place de l'instance dirigeante à savoir la Ligue du Football Professionnel ?

- La violence des supporters Hollandais en visite à Nancy dans le cadre de la coupe de l'UEFA risque aussi d'être évoquer dans le cadre d'un match de ligue 2 où les supporters (y compris les bons) ont déjà bien du mal à suivre leur équipe en déplacement du fait des matches se déroulant le vendredi soir. On fait quoi le 20 décembre Président ?. On reste devant notre télé ?

- Si vous tenez cependant à vous exprimer sur ses sujets sur l'antenne d'Eurosport , je vous demande de faire preuve comme à l'habitude d'une certaine élasticité dans vos propos ; et cela aurait le mérite de faire plaisir à la LYCRA.

- Enfin, il n'était pas nécessaire d'obliger les spectateurs non abonnés à payer un euro supplémentaire pour compléter la contribution du club à cette initiative. Chacun doit pouvoir rester libre dans le choix de ses dons.

 

A l'aise pour les fuites d'un chantier malade

Comme une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule, les supporters ont appris le report de la livraison des Tribunes Méano et Jonquet à 2008.
Contrairement au PSG qui ferme une tribune, le Stade de Reims n'en ouvrira pas deux à la date prévue pour un litige concernant le coût de la structure métallique de l'édifice.

 

Même si le club n'est pas propriétaire des lieux, croyez vous que le Président aurait ferraillé dur sur le sujet, lui qui nous promet une montée en ligue 1 pour la saison 2008-2009 qui ne sera possible administrativement qu'avec un stade complètement terminé ?
Point du tout.
Il déclare, en homme côtoyant une sommité du BTP passée maître dans la création et la résolution des litiges et impliquée aussi dans le football professionnel , qu'il est préférable de profiter de ce retard pour revoir d'une façon plus profonde les équipements de la Méano. Les honnêtes et francs maçons nouvellement désignés devront donc construire de nouvelles loges.

 

Est-ce là la réponse à la tranquillité dans les stades ? Exclusivement des VIP en loge et plus de public populaire ?
Je n'ose y croire, mais j'aimerais volontiers que les deux complices de Pierre Ménès à l'équipe TV, Dider Roustan et Basile Boli adeptes du franc parler s'en assurent au plus vite, eux qui prônent un football facteur d'intégration et de réconciliation.



Paolo 92

 

 


Les autres chroniques
Loto stop
Rudy m'enterre

JPC en croc mors
Tout en Cour
" Je… Nous " A Taire
Tagro... si !
Tours demain
N'attends que ruade de l'amitié d'un âne

Avec Labeyrie, des Fêtes assurées
Pas de cadeau à Noël
Caillot en veine
C'est le Bouquet

Pas de miracle
Le Stade a bonne mine
La peau du Cha...
Tous, un peu Loco

Le Banc bout, le Banc cale
3 points, c'est mieux

Pas chouette du tout


LES   CHRONIQUES  DE   PAOLO   92
 


Vu des Tribunes : l'actualité du Stade de Reims - Rédaction-conception : Michel HAMEL

www.reimsvdt.com