Horoscope Météo Télé Loto Annonces gratuites
Abonnement Contact Infos légales Impôts








•  Sports


Stade : chasser la morosité


Ladislas Lozano ne mâche pas ses mots. Du match de Grenoble, le coach stadiste parle « d'une pauvreté affligeante », et sans doute « l'un des plus mauvaises prestations du Stade de Reims » depuis qu'il en a les rênes.
Que s'est-il donc passé dans l'Isère qui affecte tant le responsable technique des Rouge et Blanc ? « Un relâchement de l'équipe dans sa globalité », évoque-t-il, en précisant tout de même son origine.
« Il y a la fatigue accumulée lors des deux matches précédants, à Nice (défaite après prolongation) et à Sedan (une heure jouée à dix). Il y a sans doute une certaine usure psychologique et physique pour avoir joué sur une pelouse indigne de la L2. On peut y ajouter les conséquences d'un mois d'entraînement sur gazon synthétique. Enfin, il y a les changements de poste pour certains joueurs inhérents à notre nouvelle tactique ».
Tout cela lui fait dire « que notre équipe joue et jouera le maintien jusqu'au bout. Elle n'a pas les moyens de faire autrement. Déjà, en temps normal, nous sommes sur le fil du rasoir. »

Leroy revient
Il faut pourtant se ressaisir. Ce soir, c'est Châteauroux, « un adversaire aguerri aux joutes de la L2, comme Grenoble ».
L'occasion pour le coach stadistes de replacer ses joueurs face à leurs responsabilités : « Ce sont les joueurs qui ont la clé. A eux de prendre leurs responsabilités. Demain soir (ce soir), je serais là pour les observer, pour constater qui adhère ou non au projet de jeu que nous avons défini ».
Face au spécialiste des matches nuls (6 de ses 12 matches joués à l'extérieur) venu de l'Indre, il s'attend à « un match fermé, difficile à gérer car il faudra éviter de se faire contrer ». Le retour dans le groupe de Ludovic Leroy, réussira-t-il à chasser la sinistrose ? En tout cas, tactiquement, il permet à Lozano de disposer d'un élément capable s'évoluer sur le flanc gauche, et de libérer ainsi le dynamique Sylvain Didot dans l'entre-jeu.
« Ladis » a convoqué 17 joueurs. Stéphane Marseille quitte le groupe de Grenoble.
Châteauroux, fort de sa série de 16 matches sans défaite débutée le 22 septembre contre Reims et achevée le 4 février à Clermont, voit le retour dans son groupe des grands blessés du début de saison, Giraudon et Fernandez. Par contre, Fanni (repos), Fradin (genou), Ba (grippe) et Lantéry (choix de l'entraîneur) ne sont pas du voyage.
G.K.



Dernière heure
[Toutes les dépêches]

© L'Union de Reims 2002-2005 - Tous droits réservés